Accords mets-vins de fêtes

Chaque année, les tables des fêtes de fin d’année se révèlent de véritables casse-têtes en matière d’accords mets-vins. Quels flacons s’accorderont le mieux avec les différents mets soigneusement élaborés pour le plus grand plaisir de tous ? Afin de vous faciliter la tâche, Patrice Frank, le Chef Sommelier des restaurants de l’Hôtel de Paris de Monaco a imaginé cinq accords parfaits pour les plats incontournables des tablées de fête. Suivez le Guide…

Avec du foie gras Pour le Foie gras, je resterais plutôt sur des accords classiques. Celà peut être le traditionnel Sauternes, je pense plus particulièrement au Château Lafaurie Peyraguey sur un millésime jeune, comme 2013, afin de conserver de la fraîcheur dans le vin. On peut également imaginer un Champagne Blanc de Blancs millésimé qui apportera également un côté aérien au foie gras. Pour les plus aventureux, j’ai fait il y a quelques années un bel accord entre un gourmand foie gras et un vieux Pomerol qui avait 20 ans ! Contraste particulièrement intéressant des saveurs.

Avec des huîtres Pour les huîtres, il faut rester sur des vins avec une belle fraîcheur et une belle minéralité. On peut tout à fait se projeter sur des vins de Sancerre ou un Pouilly Fumé issu de cépage Sauvignon, mais également des Blancs de Pessac Leognan. Je pense au Dada de Rouillac sur un millésime 2017. En effet l’iode de l’huître ne demande pas des vins ayant reçu un élevage en bois. Là aussi pour les plus aventureux, j’ai essayé lors d’un déjeuner dans le Sauternais un très jeune Château de Fargues. L’accord paraît incongru, mais il est très original et intéressant.

Avec du saumon fumé Pour le saumon fumé, l’accord est un peu plus complexe. En effet cela dépendra de la texture du saumon et surtout de l’intensité de son fumage. De manière générale, les accords classiques restent des valeurs sûres. On va se tourner vers des vins Blancs secs style Côtes du Rhône, Saint Joseph, ou encore Châteauneuf du Pape. Le Champagne millésimé est aussi un bel accord. C’est également pour les plus “costauds” l’occasion de goûter des alcools comme l’Aquavit.

Avec du homard Pour le Homard, au vu de la richesse, de la densité et de la finesse de sa chaire, il faut un grand vin blanc. Nous pouvons imaginer un Puligny Montrachet 2015. Nous pouvons également nous tourner vers le Rhône avec un bel Hermitage de chez Marc Sorrel sur un millésime 2013. Le vin riche et puissant ira à merveille avec la finesse et les notes iodées du homard. On peut aussi imaginer un grand vin blanc de Bordeaux comme le Château Malartic Lagraviere 2016 qui tiendra à merveille la partition du Homard.  Mais il faut surtout faire attention à la sauce que vous allez mettre avec le homard car effectivement celle-ci peut modifier le goût du plat.

Avec de la dinde aux marrons Pour la dinde aux marrons, indéniablement, il faut préparer une belle bouteille de rouge. Plusieurs possibilités s’offrent à nous. On peut tout à fait se tourner vers un Pinot noir bourguignon, je pense plus précisemment à un Gevrey Chambertin des Domaines Geantet Pansiot sur un beau millésime 2009. Dans ce cas, on privilégiera la structure légère mais présente du Bourgogne. On peut également partir sur un Côte Rôtie des Domaines Gerin 2013. Les épices de la Syrah se marieront très bien avec la texture de la volaille. On peut aussi de manière plus classique mais tout aussi harmonieuse déguster un grand Bordeaux. Je pense à un Château Pontet Canet sur le millésime 2006. Le vin est harmonieux élégant avec des tanins d’une extrême finesse.  Le choix est vaste sur ce plat. Faîtes-vous plaisir.