Bernard Buffet : L’homme témoin

Consacré à tout juste 20 ans par le prix de la Critique des Beaux-Arts en 1948, le prolifique peintre Bernard Buffet, né au coeur du quartier des Batignolles à Paris en 1928, est témoin de la réalité du monde blessé d’aprèsguerre.Les fonds unis, striés par les coups de pinceaux ou simplement la hampe, les tons gris, ocres, noirs, et son graphisme réduit à l’extrême le consacrent, en cette deuxième moitié du XXème siècle alors que triomphe l’art abstrait, maître de l’art figuratif. Les thèmes de ses oeuvres sont aussi très variés : il peint des clowns, des toreros, des natures mortes, des villages, des villes comme Paris ou New York mais aussi des sujets controversés comme des travestis.

Un souffle de génie plane sur l’artiste et c’est ainsi qu’il se retrouve à 30 ans couronné par le succès. C’est ce même succès, jugé parfois trop commercial, qui lui vaudra une ostracisation de l’intelligentsia française et de certains peintres comme Picasso. A la fin des années 1970, le galeriste Maurice Garnier pressent dans son travail les traits orientalisants qui séduisent depuis lors les collectionneurs asiatiques. Bernard Buffet, tourmenté par sa maladie de Parkinson qui l’empêche de peindre (donc de vivre), se donne la mort en 1999 dans son domaine de la Beaume à Tourtour dans le sud de la France.

OPERA GALLERY
1, avenue Henri Dunant
Palais de la Scala | 98000 Monaco
Tel. +377 9797 5424
www.operagallery.com

0 replies on “Bernard Buffet : L’homme témoin”