Cappadoce embarquement immédiat pour la croisée des mondes

Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, chaque année les touristes affluent en masse dans cette région en Turquie où les influences occidentales et orientales se mêlent depuis des millénaires. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, cette terre recèle un patrimoine culturel à la fois imprévisible et fascinant.

Amateurs de paysages insolites, globe-trotteurs et passionnés d’histoire s’accordent à contredire le proverbe : « la curiosité est un vilain défaut »…Et pour cause, la volonté d’aller au delà de sa perception du monde, le désir d’explorer d’autres terres et cultures, c’est refuser de se conformer aux idées préconçues et faire de chaque découverte, un instant absolument exquis. Alors mesdames et messieurs attachez vos ceintures, nous embarquons pour la Cappadoce. Destination au parfum enivrant de bien-être et d’évasion. Un combo qui a visiblement fait ses preuves car l’UNESCO a inscrit cette terre en 1985, sur la liste des sites protégés du patrimoine mondial. Paysages envoûtants et couleurs irréelles Les « cheminées de fées » font la réputation de cette région historique située dans l’Anatolie centrale. Elles sont présentes notamment dans la vallée des Moines, la vallée de l’imaginaire Devrent, la ville de Göreme, prononcé « Gueurémé » et d’autres encore. Mais que représentent-elles réellement? Un lieu magique où la fée clochette et ses amies virevoltent laissant derrière elles une pluie de paillettes? Non un peu de sérieux, Disneyland aurait transmis un communiqué de presse si un tel lieu existait! Il s’agit de grandes formations rocheuses en forme de cônes, colonnes, tours ou aiguilles pouvant atteindre 30 mètres. Isolées, accrochées au flanc d’une colline, ou encore serrées les unes contre les autres, « les cheminées de fées » donnent lieu à un cadre saisissant. Le spectacle est d’autant plus garanti vu d’une montgolfière. À Nevşehir, de nombreuses compagnies organisent des départs, souvent à l’aube, moment où les vents sont les plus faibles. Ces vols d’environ une heure pour un prix de 150 à 180 euros, connaissent un franc succès de la part des touristes. Car après tout, être transporté dans des paysages magiques illuminés par la lueur brillante et rosée du matin, cela n’a pas de prix. Le panorama se transforme au gré des caprices de la lumière et selon les saisons. Au lever du soleil la roche décline un camaïeu de rose, à midi le soleil la révèle blanche, et au crépuscule elle s’empourpre de tons chauds. Vu d’une chambre de l’hôtel CARUS Cappadocia, le spectacle est lui aussi à la hauteur de l’atmosphère authentique de la ville. L’alliance entre charme historique et design contemporain offre un séjour unique aux hôtes. En effet, chaque chambre est singulière par sa taille, sa forme et ses détails architecturaux. Une terre habitée d’histoire et de traditions Outre les merveilles naturelles de la Cappadoce, les hommes sont aussi à l’origine d’oeuvres singulières. Parmi elles : le musée en plein air de Göreme, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. À l’image d’un fossile qui témoigne d’une autre époque, cet espace culturel abrite plusieurs églises rupestres dont les ornements et les fresques remontent à la période byzantine. Dans la ville, les curieux pourront aussi découvrir des maisons sculptées dans les parois des vallées par des troglodytes (habitants de grottes), et utilisées comme refuge par les premiers chrétiens pour éviter les persécutions. L’autre site notable à découvrir est la cité souterraine de Kaymakli. Construite sous une colline, elle se compose de 8 niveaux souterrains dont quatre sont accessibles aux visiteurs. La cité aurait abrité des écuries, des cuisines, une église et plus de 8000 personnes. Mais la meilleure manière d’approcher ces espaces insolites reste la randonnée pédestre. Sur le chemin des routes goudronnées et sur les cartes, de nombreux lieux uniques sont insoupçonnables. Les points de repère manquent parfois et les sentiers ne sont pas toujours pénétrables. Autant de facteurs qui promettent de satisfaire les aventuriers et de réjouir les moins sportifs. Berceau de cultures et de civilisations anciennes, la Cappadoce possède l’une des alimentations les plus riches d’Anatolie. Mélange entre héritage ottoman et influences des pays voisins comme ceux du Moyen-Orient, la Grèce, l’Iran ou encore l’Arménie, sa cuisine est cosmopolite. Au Lil’a Restaurant situé à Nevşehir, le chef Saygın Sesli, s’emploie à faire voyager ses clients à travers les épices, les saveurs et les produits locaux entièrement naturels. Réserver une table dans cet antre de l’art culinaire, c’est donc s’engager à vivre une expérience gastronomique inoubliable. Quoiqu’il en soit, mesdames et messieurs l’atterrissage est imminent. Merci de votre confiance et à bientôt sur la compagnie Cappadoce Airlines…