Combi Volkswagen. La légende reprend du service

Cet étrange véhicule apparu en 1947 n’avait rien pour devenir la coqueluche des amateurs de balades en famille ou entre amis, et pourtant !

Voyages et culture pop

Aucun autre véhicule ne peut à ce jour se targuer d’une telle longévité et d’avoir connu autant de déclinaisons, traversant les décennies sans se soucier des phénomènes de mode. Sa vocation purement utilitaire telle qu’elle était définie par son créateur, l’industriel néerlandais Ben Pon, est liée aux besoins de disposer d’un véhicule petit, robuste et économique pour assurer les transports en ville. Dans le sillage de la Coccinelle dont le destin est similaire à celui du Combi, les dirigeants de VW décident de mettre en production cet étrange « Bouledogue », surnom donné en raison de la ressemblance de sa face avant avec ce chien. Le dessin va évoluer au fil du temps, mais le concept visionnaire n’évoluera guère ; tour à tour en version Pick-up pour conquérir le marché américain, en version tôlée, puis en version vitrée pour devenir un minibus. Chaque décennie va apporter son lot d’améliorations au point de lui faire perdre parfois de sa personnalité initiale, mais il est vrai qu’en termes de confort et de sécurité, de nuisances sonores et environnementales, le Combi original n’était pas un modèle du genre. En dépit de ses défauts conceptuels qui semblent l’entrainer vers la disparition pure et simple avec l’arrivée de son successeur le Transporter, le Combi n’a rien perdu de son charme pour devenir un véhicule emblématique très recherché aujourd’hui par les collectionneurs et les inconditionnels.

Un Art de vivre

On peut le trouver lent, pataud, inconfortable, mais pour une ou deux générations, que l’on soit routard, hippie ou père de famille, le Combi véhicule une image décalée, loin des canons de l’automobile moderne passée de mode en quelques mois pour nourrir l’énorme appétit de l’industrie automobile. Le Combi est un précurseur, premier véhicule habitable, il occupe sur ce marché une place à part, aux antipodes des encombrants et peu élégants mobile-homes sillonant nos routes. Sur la côte Ouest américaine, pays du Flower Power, c’est un véritable culte qui perdure depuis plus de cinquante ans, entretenus et décorés comme des Divas, dont les propriétaires ne se sépareraient pour rien au monde. Quelques constructeurs et aménageurs de véhicules se sont lancés sur sa trace, mais aucun, à ce jour, n’a pu empiéter sur le domaine du Combi.

Vintage Roads

Depuis quelques années des inconditionnels des voitures Vintage, et du Combi en particulier, ont relancé la carrière de ce dernier. Vintage Roads propose à la location dans plusieurs pays, et dans le Sud de la France en particulier, des Combi de diverses générations dont certains sont d’authentiques pièces de collection de la première génération. Parfaitement restaurés et entretenus, ils brillent au soleil et leurs couleurs chatoyantes ne manquent pas d’attirer le regard des nostalgiques. La nostalgie des Seventies ne manque pas de vous gagner en vous glissant derrière le volant à la faible inclinaison pour écrire votre page « on the road again » sur les petites routes de Provence et vous arrêter où bon vous semble. Les Combi parfaitement aménagés permettent de se restaurer ou de faire une pause. Le concept élaboré proposé par Vintage Roads permet de disposer d’un Combi entièrement équipé pour voyager en totale autonomie. Le linge de maison et la vaisselle sont fournis, le plein est fait et les responsables ne manqueront pas de vous aiguiller sur les itinéraires les plus intéressants. La perspective de prendre le volant de ce véhicule anachronique séduit de plus en plus, pour un week-end ou quelques jours, pour rejoindre la famille ou les amis sans perdre son indépendance. Une singulière et originale manière de voyager dans le temps.