En tête à tête avec Carlito Fuente

Cet été, la Maison Hublot a ouvert les portes de son tout premier écrin en Principauté de Monaco. Niché au cœur du carré d’Or, à quelques pas de l’incontournable Place du Casino, la boutique monégasque propose à ses hôtes de découvrir l’ensemble de ses créations horlogères, de la Classic Fusion à la Big Bang en passant par ses mythiques éditions limitées. Fin septembre, les équipes de cette dernière ont eu le plaisir d’accueillir Carlito Fuente, l’un des plus grands ambassadeurs de la marque. En effet le président de la célèbre manufacture de cigares Arturo Fuente Cigars est partenaire de Hublot depuis maintenant plus de 6 ans. Un partenariat qui a notamment donné naissance à de superbes Classic Fusion en éditions limitées exclusives. Il faut dire que les deux maisons partagent nombre de valeurs communes telles que l’audace, la générosité ou encore le goût de l’excellence. Carlito Fuente a pour l’occasion gentiment accepté de répondre à nos questions afin d’en apprendre un peu plus sur lui et sur les cigares…

Quel est le lien qui vous rapproche de la marque Hublot ?
Le lien, ce sont les gens, et plus précisément la sympathie des gens. C’est l’amour de ces derniers, c’est cette manière de vivre, d’aimer la vie et d’en apprécier les meilleures choses. Ma première rencontre avec les équipes de Hublot fut un moment très spécial. C’était un très grand honneur pour moi. Seulement quelques minutes après, cette simple rencontre prenait la tournure d’une réelle amitié, puis au fil des années, c’est devenu une véritable famille. C’est quelque chose de très important pour moi, je les considère vraiment comme les miens. Ce sont des gens incroyables, qui ont beaucoup de passion et d’amour à donner. Ce n’est pas qu’une question de production, c’est une question de convivialité et de partage avant toute chose. Quand j’ai fêté mes 25 ans, j’ai reçu comme cadeau un garde-temps très spécial, venant de mon père. A mes 30 ans, un j’en ai reçu un second. Et ces dernières interpellaient souvent les personnes que je rencontrais. Je ne m’imagine pas porter d’autres montres. Je suis Hublot, c’est une véritable identité. On porte une montre Hublot parce qu’on aime les gens, la vie et l’aventure. C’est quelque chose de spécial, et quelque chose d’unique.

Est-ce que ce partenariat donnera naissance à un cigare baptisé Hublot ?
Hublot, c’est avant tout des montres, des « pièces du temps ». Mais mes cigares aussi sont d’authentiques « pièces du temps ». Ce partenariat permet aux montres Hublot et aux cigares Fuente de se compléter. Ils capturent le temps. Le moment où l’on apprécie un cigare est un moment où l’on partage un moment de vie, un moment spécial avec les autres personnes. C’est une histoire de temps, parce que cela prend du temps, du temps et encore du temps, de créer comme de partager.

Pour un novice, quelle est la différence fondamentale entre un cigare Cubain et un Dominicain ?
C’est une question que tout le monde pose. Vous savez, je suis Cubain. Ma famille est cubaine. Mais le patronyme « Fuente » n’est pas considéré comme cubain. Il n’est pas considéré non plus comme dominicain. « Fuente » c’est d’abord l’histoire d’une vieille famille cubaine très unie, mais aussi d’une entreprise de fabrication artisanale de cigares portée par quatre générations. Fabriquer notre propre production est une activité unique. C’est quelque chose de différent, de passionnel. J’ai un grand respect pour les Cubains, et pour les Dominicains, tout comme j’ai un grand respect pour toutes les personnes dans le monde entier. Mais il n’y a qu’un Fuente qui est Fuente, il ne peut pas être envisagé autrement.

Votre marque est mondialement connue avec plus de 30 millions de cigares par an, fabriqués à la main, quel est votre objectif pour les années à venir ?
Je suis vraiment très heureux d’être né dans cette famille, qui fabrique des cigares à la main. C’est ma vie, et je ne pourrais pas l’imaginer autrement. Lorsque je me réveille, je perçois chaque jour comme un challenge, comme un défi de continuer à apporter du bonheur à travers le monde entier. Le plus important à mes yeux, c’est ma famille, et pour le futur, je ne peux qu’espérer que mes enfants honorent cet héritage et perpétuent la tradition, pour notre famille. Je suis déjà extrêmement reconnaissant que mes enfants travaillent dans l’entreprise, et je suis sûr que le meilleur est à venir.

Quel est votre plat préféré ?
C’est un plat que me préparait ma mère lorsque j’étais enfant. Il s’agit tout simplement d’haricots noirs et de riz cubain. Je pourrais dire que mon plat préféré est le caviar, accompagné de champagne, bien sûr, mais non. C’est la cuisine cubaine familiale, celle avec laquelle j’ai grandi. Parfois, les choses simples de la vie sont celles que l’on apprécie le plus, parce qu’elles rappellent des souvenirs. A chaque fois que je regarde ma montre pour regarder l’heure, ce sont les souvenirs des personnes que j’ai rencontrées au fil de ma vie qui me reviennent. C’est que je disais juste avant, tout est une question de personnes. C’est exactement la philosophie que m’ont transmise mon père et mon grand-père : construire un monde où les gens sont heureux et où ils le font savoir, où le bonheur des gens est exposé à la vue de tous. Et c’est pour cela que nous essayons d’être les meilleurs producteurs de cigares au monde.

Quel est votre péché mignon (à part les cigares) ?
Ma passion ? Je dirai, les jolis sourires. Il n’y a rien de plus important que de voir un beau sourire, qui reflète le bonheur et la joie d’une personne. Lorsque je voyage, je rencontre des gens heureux, des cigares à la main et des sourires éclatants sur le visage, et c’est ce qui me procure la plus grande satisfaction.

Quel est votre artiste musical préféré ?
Ma maman. Ce n’est pas une chanteuse, elle n’est pas célèbre, mais elle est dans mon cœur. Lorsque j’étais un petit garçon, ma mère était celle qui me chantait des chansons tous les jours. Elle est, et restera à jamais ma chanteuse et mon artiste préférée. Bien sûr, j’ai un tas d’artistes que j’apprécie énormément. Je me souviens de ma mère, qui me chantait du Frank Sinatra, de l’Elvis Presley. C’est de la grande musique, qui exprime de l’émotion et des sentiments. J’adore ressentir la musique qui me fait danser lorsque je suis en discothèque. Mais elle ne fait pas chavirer mon cœur. Rien ne me rend plus heureux que d’entendre une musique résonner dans mon être. J’apprécie la musique dans sa généralité, mais j’aurai toujours un petit faible pour les mélodies que me chantait ma mère, quand j’étais enfant.