Les VOiles de Saint-Tropez

20 ans de passion et d’élégance

Pour leur vingtième anniversaire, les Voiles de Saint-Tropez n’ont pas lésiné, ni sur les moyens, ni sur l’enthousiasme, avec la complicité d’une météo de rêve.

Un homme, Patrice de Colmont, est à l’origine de ce rendez-vous unique rassemblant chaque fin d’été un plateau étincelant où se cotoient les plus sublimes voiliers, parfois centennaires, et les plus modernes coursiers tels que les Wally dans un esprit de partage et de convivialité voulu par le créateur de la Nioulargue. Celle ci doit son nom à une bouée située au large de Pampelonne, marque de parcours décidée par l’initiateur pour départager les protagonnistes du premier Défi, entre le Swan « Pride » de Dick Jason et le 12m J Ikra, l’arrivée étant jugée devant le Club 55. Au fil des éditions, les amoureux de la voile sous toutes ses formes se sont faits plus nombreux, et pour cet anniversaire, ce sont pas moins de 300 bateaux et 4000 marins qui se sont retrouvés dans la Cité du Bailli. Les plus grands noms de la voile et de la régate ont depuis plusieurs années inscrit ce rendez-vous dans leur agenda, occasion unique de pouvoir naviguer à bord de voiliers d’exception, dans un esprit de convivialité, sans jamais oublier leur passion pour la performance. Que la fête commence ! Depuis deux décennies, les Voiles de Saint-Tropez n’ont rien perdu de leur esprit festif tout en proposant aux participants des régates et des parcours parfaitement concoctés par le Comité de course et la Société Nautique de Saint Tropez. Anniversaire oblige, le village des Voiles s’est fait une nouvelle identité avec la reconstruction de l’intérieur d’un galion par les équipes de la « Nautique ». Ambiance maritime assurée dans ce village accueillant 23 exposants, tous connectés à une activité maritime. La fête commence traditionnellement le dimanche avec l’arrivée des voiliers Classiques et d’Époque disputant la Coupe d’Automne du Yacht Club de France, de Cannes à Saint-Tropez. Leur arrivée toutes voiles dehors vers le fond du golfe et la Tour du Portalet est toujours un moment unique, annonciateur des belles images sportives à venir. Les Voiles de Saint-Tropez, ce sont aussi un certain nombre de marqueurs sportifs, Trophées prestigieux aiguisant les appétits, tels que le Trophée BMW pour les Wally, le Trophée LORO PIANA pour les Superyachts, ou le Trophée ROLEX pour les Classiques. Grand soleil et vent généreux Éole et Roi Soleil sont les deux grands acteurs sans lesquels les Voiles de Saint-Tropez seraient bien ternes. Pour ce vingtième anniversaire, les conditions météo ont présenté un panel complet, offrant chaque jour des vents différents, en force et en direction, permettant au Comité de Course de lancer en temps et en heure, sur des parcours différents, tous les voiliers, modernes et classiques, du plus petit au plus majestueux. À l’exception d’une journée « mistraleuse » contraignant les bateaux à rester sagement au port pour le plus grand plaisir des spectateurs, chaque jour a offert des conditions de rêve aux marins, amateurs ou professionnels. Chaque édition des Voiles de Saint-Tropez permet de découvrir ou redécouvrir des voiliers anciens, restaurés par des amateurs passionnés, au terme d’un chantier parfois long et exigeant. C’était le cas cette année du Côtre de la Baltique « Ester », sauvé plusieurs fois d’un destin tragique depuis son lancement en 1901. L’ambition de ces protecteurs du patrimoine se trouve récompensée en sillonnant les eaux du Golfe à bord de ce voilier miraculé confié aux mains expertes de son capitaine, Laurence Rames de Moer, une des rares femmes du milieu. Une semaine éblouissante « Les splendeurs de nos vingt ans », ce titre résume parfaitement ce qu’ont pu ressentir les acteurs et les spectateurs de cette incroyable semaine. Entre tradition et modernité, les Voiles de Saint-Tropez ont su conserver leur âme ; le jeudi, plusieurs défis ont disputé des « match race » spectaculaires, et la citadelle dominant le Golfe a offert des conditions de rêve pour la remise des Prix et des Trophées.