L’horoscope de la maternité

La soixante-et-unième de la dérision :
L’horoscope de la maternité et de ses conséquences sur l’Humanité

Le printemps, ses bourgeons naissants, ses flux de pollen déstabilisants qui inhibent les plus féroces d’entre nous mais aussi et surtout une résurgence hormonale qui débouche sur les pires adultères auxquels le Monde doit incessamment faire face. C’est votre programme imposé du soixante-et-unième numéro de votre horoscope détourné.

Les choses étant bien faites, mes deux éditeurs (et patrons) sont pour l’une jeune maman et pour l’autre attaqué des foudres herbacées évanouies dans l’air ambiant. Mon esprit s’est envolé, entre odeurs nauséabondes de bébé et éternuements intempestifs… et à l’heure du Coranavirus, l’épilogue risque d’être fâcheux… Origines : Depuis Adam et Eve, origines de la fécondation humaine, les choses ont bien évolué… De l’extase d’enfanter au cauchemar que cela peut représenter de s’occuper d’un enfant H24 dans notre Monde d’aujourd’hui, la part belle revient à la pomme qui, de millénaire en millénaire, a survécu, est dévorée ou cuisinée à souhait et continue d’atteindre par ses maléfices les petits humains que nous sommes. Pour être clair, la pomme d’amour est la seule responsable de nos maux éternels, le péché originel n’étant qu’un artifice pour atténuer nos propres responsabilités de dévier le Monde. Regardez où nous en sommes arrivés ! La maternité, depuis des siècles, s’enorgueillit de perpétuer ses fantasmes mais qu’en est-il aujourd’hui ? Amour : L’Amour ne peut plus « être » lorsque l’enfant née ! Une règle d’or que nous devrions échanger pour éviter irrémédiablement de perpétuer les mêmes erreurs… Pourtant il n’en est rien ! Certaines jeunes mamans s’enferment dans leur égoïsme exacerbé et mettent de côté celui qui a osé inséminer. D’autres, au contraire, assument pleinement l’acte d’enfanter seule libérant ainsi celui avec lequel elles auraient voulu mais qui ne veut pas lui-même sans savoir ce dont il s’agit… Résultat : Ceux qui ont deux parents qui ne se supportent pas jalousent ceux qui n’en ont qu’un… En amour, les mamans seules deviennent des proies faciles ou au contraire s’évertuent à s’émanciper, s’éreintant à s’éloigner voire à s’estomper… c’est ce qu’on appelle le Mono-Baby-Blues ou scientifiquement appelé le MBB. L’Homme, quant à lui, devant ce fatras d’incertitude qu’il ne peut comprendre, se trouve perdu et engagé à devenir l’Homme Objet que la gente féminine apprécie quand pointe le Printemps… Un conseil pour celles et ceux qui veulent vivre l’amour après l’accouchement : Refilez le bébé à quelqu’un dès que vous le pourrez ou, à défaut, jetez-le dans l’eau du bain, s’il est très petit il pourrait s’évacuer facilement… Travail : Parlons-en du travail… puisqu’il se trouve à l’arrêt au moment de l’enfantement ! Il fut un temps où la sacro-sainte maman s’occupait seule de sa ponte… et bien c’est terminé ! Aujourd’hui les Arrêts de Travail « Bébé » sont partagés entre parents (à l’exception des mamans seules qui en font baver à leur patron) ce qui entraine bien évidemment un ralentissement disproportionné de l’activité économique… Un conseil pour les patrons en cette période printanière favorable à l’acte d’insémination : offrez des préservatifs (en plus de masques anti-viraux) pour délicatement passer le message ou modifiez votre activité professionnelle en conséquence : les industriels en produits pour bébé se reconnaitront, il peut être intéressant de se servir de cobayes internes à l’entreprise pour tester les produits venus de Chine (surtout en ce moment). Finances : Qui dit « bébé nouveau-né » dit « frais intempestifs ». Une solution qui ne plaira pas à tout le monde… louez-le de temps à autre chez RBB & B, forfait couches, lait et crème inclus, cela vous rapportera assez pour a minima limiter vos dépenses. Pour ceux qui ont la chance de bénéficier d’un « beau bébé », consultez les sites de location de mode, votre petit ange sera habillé pour le printemps et votre compte en banque pourra rester dans le vert. Santé : Bien évidemment, le post-natal a ses conséquences néfastes… de l’accomplissement de votre rééducation électrifiée du périnée aux douleurs abdominales qui n’en finissent de vous faire croire que votre transit serait bien revenu, vous êtes bien occupées Mesdames. Puis, entre colites, vomissements, diarrhées, plaques rouges et autres nouvelles douleurs dentaires, votre petit ange vous en fait voir de toutes les couleurs ! Un conseil : élevez votre enfant dans du coton pour limiter les allergies, il retrouvera sa peau de bébé. Quant à vous, consultez les sites d’adultes pour vous « auto-rééduquer », votre conjoint vous y aidera à moins qu’il se soit déjà barré pour aller voir ailleurs, le printemps faisant son office. Restons en conclusion sur le véritable conseil du professionnel que je suis : « Vous, Bonne Mère nouvelle, à l’asticot virevoltant sur vos genoux, essayez de dormir comme un bébé et récupérez. L’enfant de chienne n’a pas sa place dans votre cœur mais un animal domestique peut vous aider à reprendre goût à la vie. Engagez votre entourage à vous laisser faire votre vie, seule ou accompagnée, ce qui compte n’est-il pas de croquer la pomme à pleine dent ? » D’ici là, n’oubliez pas, Vous narcissiques lecteurs invétérés de signes astraux, que le vocabulaire de l’horoscope peut en cacher un autre, consommez donc ce type de lecture avec modération, tout est question d’interprétation et d’humour…