Megayachts Les Seigneurs Des Mers

Ils font quelques apparitions sur la côte d’azur durant l’été, mais leurs dimensions ne leur permettent pas d’accéder aux ports. C’est donc au mouillage qu’ils étalent leur magnificence.

Méga ou Giga Peu importe l’appellation qu’on leur attibue, mais on s’accorde à fixer la taille minimum à 120m pour faire partie de cette caste. La dernière décennie a confirmé la tendance à l’allongement des plus grands yachts et ils ne sont pas moins d’une vingtaine aujourd’hui à pouvoir intégrer cette classe prestigieuse. La hiérarchie des dix plus grands yachts du monde est bien établie depuis 2013 et l’apparition de AZZAM 180m dont le prix est estimé à $400 millions. Ses lignes dessinées par le cabinet d’architecture Italien Nauta sont particulièrement allongées pour un navire de cette taille. Dans ce Top Ten il n’est pas étonnant de constater que la majorité des propriétaires sont originaires des pays du Golfe, Émirats, Arabie Saoudite et Oman. Le premier « Européen » figure à la seconde place. Le milliardaire russe Roman Abramovitch ne se contente pas de posséder plusieurs grands yachts depuis plusieurs annnées mais, ECLIPSE 162,5m, construit en 2010, estimé à 1$ Milliard est certainement le plus cher à ce jour. DUBAÎ 162m est le yacht officiel représentant les UAE et a été lancé en 2006 après plusieurs arrêts lors de sa construction consécutifs à des tensions dans les Émirats. À la quatrième place DILBAR 156m est la propriété de l’oligarche Alicher Ousmanov. Mis à l’eau en 2016, sa valeur est estimée à 600$Millions. Mis en chantier sous le nom de Sunflower en 2007, Al SAÏD 155m appartient au Sultan d’Oman Qabus ibn Saïd et figure à la cinquième place de ce classement. PRINCE ABDULAZIZ est le yacht royal saoudien. Construit par le chantier Helsingor Vaerft au Danemark en 1987 ; il peut être considéré comme le premier Mégayacht, bien que ses lignes l’apparentent plus à un petit paquebot. Bien plus récent, TOPAZ 147m a été mis à l’eau en 2012. L’Émirati Mansour bin Zayed Al nahyane en est le propriétaire. Le yacht présidentiel égyptien EL HORRIYA 145,7m, construit en 1865, mérite de figurer dans ce classement, mais son ancienneté et son aptitude à la navigation l’écartent de cette classe de yachts. Andrei Melnitchenko fait figure de révolutionnaire ou de visionnaire comme en témoignent ses deux yachts baptisés « A ». Le dernier en date, ex White pearl 142,80m, mis à l’eau en 2015, est un croisement entre le motoryacht futuriste et un trois mâts tout aussi futuriste. Le premier « A » 119m, tout aussi futuriste, est dù à Philippe Starck. YAS 141m, construit à Abu Dhabi en 2011, représente une autre démarche dictée par la transformation d’un croiseur en yacht. Cet exercice de style a été réalisé par le français Jacques Pierrejean. Plus conventionnel, OCEAN VICTORY 140m est le plus grand yacht construit en Italie par le chantier Fincantieri en 2014, devançant de quelques centimètres AL SALAMAH construit en 1999, propriété de la famille Royale Saoudienne. LURSSEN l’aristocrate hanséatique C’est dans le nord de l’Allemagne, dans la région de Hambourg que règne la famille Lurssen depuis 1851. Plusieurs générations se sont succédé pour maintenir la tradition de la construction navale en famille et fonder un chantier unique au monde pour sa capacité à construire les plus grands yachts. Parmi les vingt plus grands, la grande majorité sort de ses différents sites de construction, certains en collaboration avec le voisin Blohm+Voss, autre colosse dans ce secteur. Faire construire un Mégayacht chez Lurssen n’est pas qu’une simple démarche commerciale. Nous entrons ici dans une bulle où les commanditaires de sang royal et les plus grosses fortunes de la planète trouvent les interlocuteurs les plus compétents et la certitude que tout ce qui se décide et se passe dans cette forteresse n’arrivera jamais aux oreilles et au regard des journalistes les plus affutés. La confidentialité chez Lurssen n’est pas un vain mot.