Nouveautés Salon de Genève 2017

Comme chaque année tous les constructeurs automobiles se sont donnés rendez-vous en terres genevoises afin de présenter au grand public leurs dernières nouveautés. Une nouvelle fois le millésime 2017 a ravi les amateurs et passionnés de belles mécaniques. Voici trois des modèles qui ont remporté tous les suffrages.

Ferrari 812 SuperFast
Un rêve d’absolu

La Ferrari 812 SuperFast débarque avec son imposante cavalerie et sa sublime robe rouge. À peine née, déjà un must que tous les passionnés aimeraient posséder dans l’instant. 812 fait allusion à sa puissance et à son nombre de cylindres : 800 chevaux et 12 pistons qui réagissent sans le moindre artifice. Une mécanique émouvante qui saura vous jouer une musique exaltante lorsque vous la solliciterez. Son fabuleux moteur V12 a deux missions : offrir des performances exceptionnelles et vous donner un immense plaisir à son volant. Comme il se doit, la Ferrari 812 Supefast est une propulsion, toujours dans le but d’offrir le maximum de sensations et d’éveiller votre sens du pilotage. Pour cela, vous serez épaulé par une transmission à double embrayage à 7 rapports et d’un différentiel à blocage actif. Libre à vous ensuite de vous propulser de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et d’atteindre (sur circuit) plus de 340 km/h. Question agilité, la Ferrari 812 SuperFast adopte une évolution du génial système à 4 roues directrices développé sur la F12 TDF. Sa carrosserie réalisée intégralement en aluminium intègre des projecteurs “Full LED” faisant office également d’entrées d’air. Une véritable voiture de sport pensée pour la performance. Pas plus de 1 525 kilos sur la balance pour une biplace hors du commun offrant un fragment d’absolu en matière d’automobile.

Mercedes-Maybach G 650 Landaulet
Résolument exclusif

La marque allemande frappe fort, très fort avec ce 4×4 totalement hors norme. Une machine inclassable qui compile les superlatifs et les extravagances. Visite du 4×4 le plus luxueux de la planète. Il n’y en aura pas pour tout le monde. Le G 650 Landaulet est une série limitée à 99 exemplaires. Cette authentique limousine du désert déploie tout le savoir-faire de Mercedes-Benz et de Maybach. Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher, on pourrait croire que la genèse du projet est partie de cette formule. Le moteur est naturellement le plus gros et le plus puissant de la gamme : un V12 biturbo AMG de 630 chevaux et 1 000 Nm de couple. L’intérieur, rallongé pour l’occasion offre aux passagers arrière un espace plus que généreux. Pas d’erreur, nous sommes bien à bord d’une limousine. Les fauteuils ultra technologiques sont massants, réglables en tous sens et offrent même un soutien pour les mollets délicats. Si l’arrière est découvrable via une commande électrique, sachez que vous pouvez également vous isoler du chauffeur grâce à une séparation vitrée escamotable électriquement ; qui peut également s’opacifier d’une seule pression sur une commande afin d’obtenir davantage d’intimité. L’arrière de ce Classe G ressemble à s’y méprendre, mais en beaucoup mieux, à une cabine de première classe d’une compagnie aérienne. L’avant est le fruit d’un travail minutieux, on y retrouve l’esprit Classe G dans une version hyper luxe. Le Classe G650 Landaulet Mercedes-Maybach sera produit dans l’usine de Graz en Autriche. Première livraison à l’automne 2017.

McLaren 720S
Une nouvelle ère

Malgré les teasers et les infos “volées” sur Internet, personne ne s’attendait à ça. La très attendue McLaren 720S a laissé sans voix les journalistes. Personne n’aurait imaginé un tel résultat. En effet, la McLaren 720S marque une vraie rupture avec la production actuelle. Pour synthétiser ce bouleversement laissons la parole à Mike Flewitt, CEO de McLaren Automotive : “La Super Series est le cœur du business de McLaren. Cette catégorie associe performance extrême, luxe et expérience de conduite sans égal, qui sont l’essentiel de McLaren. C’est la première fois que nous remplaçons un modèle, et la nouvelle 720S reste absolument fidèle à l’esprit pionnier de McLaren en permettant aussi bien à notre marque qu’au segment des supercars de faire un formidable pas en avant.” La première chose que l’on remarque est naturellement la ligne. Une silhouette qui respire l’efficacité : des traits fuyants comme soufflés par le vent, des optiques quasi invisibles nichées dans de profondes cavités et un ensemble qui ne laisse aucun doute sur ses performances. Le nouveau V8 4 litres biturbo développe évidemment 720 chevaux (720S) et 770 Nm de couple. 2,9 secondes suffisent à réaliser le 0 à 100 km/h, alors que sa vitesse maximale est de 341 km/h. Et puisque nous sommes dans les chiffres, sachez qu’à 200 km/h, il ne lui faut que 117 mètres pour s’arrêter en seulement 4,6 secondes. La performance se retrouve également au niveau de sa structure en carbone allégée et renforcée. Plus légère de 18 kilos par rapport à la 650S, elle est aussi plus confortable. L’accès à bord a été simplifié grâce à de nouvelles portes en élytre, mais toujours aussi spectaculaires. Davantage d’espace également avec un coffre (avant) de 150 litres et un espace de 210 litres derrière les sièges. Derrière le volant, vous trouverez une instrumentation 100% numérique et une ergonomie parfaitement étudiée pour gérer et contrôler cette fantastique supercar.