OMEGA, Seamaster Diver 300M, 25 ans de prouesses techniques

Sur la terre ferme comme à plusieurs centaines de mètres sous le niveau de la mer, l’OMEGA Seamaster Professional Diver 300M accompagne avec succès les amateurs de belles mécaniques horlogères depuis 1993 et dévoile aujourd’hui un tout nouveau modèle.

Design, technologie, performances… Les caractéristiques de l’OMEGA Seamaster Diver 300M lui ont permis d’entrer facilement dans la légende. Dès son lancement, ce nouveau garde-temps est testé avec succès en conditions réelles. Cette année-là, le Français Roland Specker la porte lorsqu’il atteint la profondeur de 80 mètres dans le lac de Neuchâtel et bat le record de plongée en apnée, en eau douce. Autre discipline, même triomphe, la Diver 300M entre dans l’histoire de la voile lors de la Coupe de l’America en 1995. Elle se retrouve au poignet des navigateurs du Team New Zealand, vainqueurs inoubliables dont le capitaine n’est autre que le légendaire Sir Peter Blake. En 2000, le célèbre navigateur mettra également sur pied l’incroyable projet Blakexpeditions, dédié à la recherche marine et écologique à travers le monde entier. A bord du « Seamaster », afin de mener à bien leurs études scientifiques, les membres de l’équipage portaient des montres Diver 300M. Si son design et ses prouesses techniques ont rapidement placé ce modèle parmi les favoris des plongeurs, athlètes et chercheurs, un personnage légendaire l’a également adopté dès 1995. Le plus connu des agents secrets, le charismatique James Bond l’a porté pour la première fois dans le film GoldenEye et depuis ils sont devenus inséparables. Autre preuve indéniable de la résistance de l’OMEGA Seamaster Diver 300M, les instructeurs de l’Ice Rock Club de Zermatt l’ont testé dans les eaux glacées du lac de Théodule, au pied du mont Cervin, à une altitude de 3 000 m.

Daniel Craig se jette à l’eau…
Alors que l’acteur s’apprête à incarner pour la cinquième fois les traits de l’intrépide 007, Daniel Craig a accepté de devenir le visage de la nouvelle Seamaster Diver 300M. Un duo gagnant et terriblement séduisant car rares sont les hommes capables d’émerger d’une piscine en costume avec autant de panache… Si la première apparition à l’écran du Britannique portant une OMEGA était dans Casino Royale en 2006, la star était déjà un grand amateur d’horlogerie bien avant d’avoir endossé le costume de l’espion. Si Bond affiche un caractère dur, c’est un homme stoïque et parfois impitoyable lorsque la situation l’exige, Daniel Craig est tout l’inverse. Cet Anglais très terre à terre et chaleureux est engagé dans plusieurs causes humanitaires. Autant de valeurs auxquelles la maison OMEGA est fière de s’associer.

Une montre de plongée professionnelle
Si la Diver 300M n’est pas réservée aux explorateurs de fonds-marins, celle-ci est bel et bien la meilleure alliée des plongeurs. Pour eux, la mesure du temps passé sous l’eau est cruciale et la nouvelle OMEGA Seamaster Professional Diver 300M offre toutes les caractéristiques techniques permettant une utilisation optimale. Sur cette nouvelle création, les 12 index ainsi que les aiguilles sont revêtus de Super-LumiNova qui les rend visibles même dans l’obscurité. Mais l’une de ses forces est sans nul doute son calibre Master Chronometer 8800 qui offre une précision et une performance
chronométrique répondant aux plus stricts critères d’exigence de l’industrie horlogère suisse. Depuis ses débuts en 1848, il y a 170 ans, OMEGA a toujours placé le mouvement au cœur de sa réflexion. Toutes les nouvelles montres mécaniques sont pensées et conçues sur-mesure afin de mettre en valeur leurs qualités. Et grâce à la nouvelle manufacture de la maison helvétique, ouverte l’année dernière, leur efficacité et leur capacité en termes de contrôle qualité et de certification ne font que s’améliorer. L’une des particularités du Master Chronometer 8800 est d’être conçu à partir de matériaux non ferreux qui résistent aux effets du magnétisme. En effet, les champs magnétiques émis par les appareils électroniques utilisés à bord des bateaux peuvent désynchroniser les montres. Autre détail significatif : son bracelet en métal maintient la montre fermement attachée au poignet grâce à une boucle déployante extensible brevetée OMEGA, dotée d’un fermoir à crémaillère et d’une extension spéciale pour la plongée. Ce qui lui permet notamment d’être portée par-dessus une combinaison. Côté design, on note que la lunette tournante de la Seamaster 300M joue un rôle essentiel. Dotée d’un point luminescent à 12 heures, cette emblématique lunette de plongée est proposée en céramique et frappée d’une échelle de plongée en CeragoldTM ou en émail blanc. Innovant, ce garde-temps répond également aux soucis de décompression. Comme le savent les plongeurs professionnels, les molécules d’hélium se dilatent pendant la décompression et peuvent faire sauter le verre et le fond de la montre. Il est donc vital de les libérer. L’un des éléments les plus emblématiques de la Diver 300M, la valve à hélium, adopte désormais une forme conique et une nouvelle technologie brevetée ingénieuse. Grâce à cette innovation, même ouverte accidentellement sous l’eau, la valve à hélium garantit toujours l’étanchéité de la montre (jusqu’à 5 bars). Et côté étanchéité, vous l’aurez compris, on ne sait pas encore où la Seamaster Diver 300M pourra s’arrêter…