On tombe le haut !

Cabriolet… Un mot qui en fait rêver plus d’un ! Si l’on remonte le fil du temps, le cabriolet était à l’origine une voiture à cheval très légère du XVIIème siècle, à 2 roues et 2 places, équipée d’une capote mobile. Etymologiquement ‘cabri’ désigne le petit de la chèvre dont descend ‘cabrioles’, en référence aux petits bonds joyeux auxquels se livrent l’animal. Or à l’époque, le trajet étant bien souvent mouvementé et chaotique en raison de la légèreté de la voiture et de l’état des chemins, la désignation de ‘cabriolet’ était ainsi toute trouvée ! Les puristes chercheront la petite bête des différences entre décapotable, spider et cabriolet mais de nos jours, le cabriolet résonne surtout comme une soif de liberté et un appel irrésistible de l’asphalte. Voici trois bijoux en la matière qui vont littéralement vous décoiffer !

Ferrari California T Handling Speciale
Un autre visage

La Ferrari California T “Handling Speciale” est un concentré de technologie pour plus de sportivité et de plaisir offrant à son conducteur un véhicule sur-vitaminé. Si la California offre déjà un équilibre naturel jouant aussi bien la partition de la performance que la polyvalence, le système “Handling Speciale” lui donne une personnalité inédite. En effet, l’option H.S offre des recalibrages spécifiques et une configuration plus avantageuse, notamment lorsque le “Manettino” est en mode Sport. Avec cette solution sur mesure, les amortisseurs disposent de nouveaux réglages nettement plus sportifs. La voiture gagne en effet 16% de rigidité à l’avant et 19% à l’arrière. De ce fait, le comportement est amélioré grâce à une baisse du roulis, de la plongée et du tangage. Les aspects sportifs s’en trouvent accentués, renforcés également par le nouveau son du moteur V8 biturbo qui élargit sa voix au fur et à mesure que le régime s’élève. Et sur ce registre, cette California très “Speciale” sait vous emporter dans les hautes sphères de l’opéra. Authentique Diva, elle donne le frisson à chacune de ses accélérations, et c’est encore plus marquant lorsque le toit rigide escamotable est ouvert. Les plus exigeants des pilotes se régaleront au volant de la California Handling Speciale pour dompter ses 560 chevaux. Le passage des 7 vitesses a encore été amélioré, gagnant en réactivité afin d’obtenir d’avantage de sportivité, aussi bien en montant les rapports qu’en les descendant. Si la California T est appréciée pour sa polyvalence en usage quotidien, en optant pour la version Handling Special, vous gagnerez en sensation, confort et plaisir de conduite.

Mercedes-Benz AMG GT C Roadster
Un C qui change tout

Il y avait l’AMG GT Roadster et ses 476 chevaux, il y a désormais la Mercedes AMG GT C Roadster qui embarque sous son long capot 557 chevaux. Une version très musclée donc de ce fabuleux cabriolet.
Il n’y a qu’à la regarder pour comprendre ses intentions ; la Mercedes AMG GTC Roadster revendique sans la moindre ambiguïté son désir de performance. Né pour donner le frisson, ce pur roadster dispose de tous les ingrédients pour servir le sensationnel. Pilote et passager sont quasiment assis sur l’essieu arrière, alors que devant eux s’étire un interminable capot et le tout orchestré par un bouillant V8 biturbo prêt à vous faire passer de 0 à 100 km/h en 3,7 petites secondes. Si vous aimez la vie au grand air, vous allez être servi. Rares sont les cabriolets à donner autant plaisir que l’on soit derrière le volant ou “simple” passager. Jamais avare de sensations il peut vous propulser jusqu’à 316 km/h sur circuit ou sur une autoroute allemande. Mais rassurez-vous le plaisir et les sensations arrivent bien avant ces vitesses quasi inatteignables dans la vraie vie. Ce roadster sportif sait également se montrer d’une grande élégance et d’une agréable douceur. Tout d’abord, sa capote en toile, bien plus chic vous avouerez qu’un toit repliable rigide, lui apporte une note intemporelle en évoquant le 300 SL roadster des années 60. Cette jolie capote ne réclame que 11 secondes pour s’ouvrir au monde et autant pour se refermer. L’opération peut se réaliser en roulant, sans toutefois franchir le seuil des 50 km/h. Ce roadster Mercedes AMG a énormément d’atouts, à commencer par une ligne redoutable d’efficacité, tant sur le plan émotionnel que sur le plan dynamique. Un moteur infatigable au chant envoûtant et une dotation et un raffinement très haut de gamme.

Rolls-Royce Dawn
Tout commence à l’aube

La Rolls Royce Dawn est née pour devenir exclusivement un cabriolet. Si la plupart des constructeurs déclinent certains de leurs modèles en découvrable, la marque de Goodwood a mis un point d’honneur à concevoir un modèle unique et exclusif qui vient tout juste d’obtenir le titre de “Meilleure voiture de Luxe 2017” lors du Best UK Car of the Year Awards. La Rolls-Royce Dawn incarne l’élégance et l’art de vivre de la plus belle et de la plus spectaculaire des manières. Elle est à l’automobile ce que la haute couture est à la mode… Avec en filigrane une idée innovante et contemporaine du luxe. Une œuvre d’art qui va au-delà de toutes les exigences. Même les plus blasés s’émerveilleront devant la réalisation méticuleuse de chaque détail qui la compose. Un empilement de talent pour faire de cette Rolls-Royce Dawn une véritable icône. Séductrice à nulle autre pareille, la marque n’a jamais cherché le compromis lors de son développement : l’excellence sinon rien ! La devise maison “Rechercher la perfection en tout. Partir de ce qu’il y a de mieux et l’améliorer encore. Si cela n’existe pas, l’inventer.” C’est ainsi qu’est née la Dawn. Son nom, qui en français veut dire “Aube”, est déjà une fantastique promesse. En 1952, alors que le monde sortait à peine des années sombres de la seconde guerre mondiale, la firme britannique présentait chargée d’espoir un sublime cabriolet baptisé “Silver Dawn”. C’est à partir de cette voiture, quasi unique, car seuls 28 exemplaires ont été fabriqués, qu’est née la Dawn actuelle. Nous n’allons pas vous lister les innombrables équipements destinés à votre bien-être et votre sécurité, mais plutôt vous dire combien il est agréable de rouler “le nez au vent” à bord de cet extraordinaire vaisseau. Le plaisir est partout. Son énorme V12 associé à un couple généreux propulse sans effort les 2 560 kilos de ce cabriolet hors norme. L’avenir, dit-on, est à ceux qui se lèvent tôt, la Dawn sera donc un merveilleux prétexte pour appliquer cet adage.