Pilates : la gymnastique du bien-être pour tous

L’histoire de la méthode Pilates

C’est Joseph Pilates, un Allemand né en 1880, qui donne son nom à la célèbre discipline. Enfant, Joseph Pilates a la santé fragile, il se met alors à pratiquer beaucoup d’activités physiques telles que le yoga et les arts martiaux afin de se garder en forme. Il met peu à peu au point son propre programme de préparation physique basé sur une exécution précise de mouvements parfaitement contrôlés. Lors de la première guerre mondiale durant laquelle il est malheureusement fait prisonnier, il se met à enseigner les exercices qu’il avait inventés. Grâce à cela il sera, par la suite, engagé comme conseiller médical dans un hôpital pour aider les soldats immobilisés à se maintenir en forme. Joseph Pilates décide ensuite en 1926, de partir aux Etats-Unis afin d’enseigner sa méthode et ouvrir un studio. Ce sera bien plus tard, en octobre 2000, que le Pilates sera finalement reconnu comme une discipline physique, et ce grâce à un jugement prononcé aux États-Unis.

Pour mieux nous en parler, nous nous sommes rapprochés de Max Manfroi qui partage sa passion de la discipline à travers le Studio de Pilates qu’il a créé à Monte Carlo en 2003.

Le Studio Pilates Monte-Carlo

Avant d’ouvrir son propre Studio, Max Manfroi a consacré quinze ans de sa vie à la danse classique. Sa passion pour celle-ci a commencé très jeune puisqu’il n’a que neuf ans lorsqu’il intègre le prestigieux Opéra de Rome. Quelques années plus tard, il rejoindra le glorieux Ballet National de Marseille, créé en 1972 par le célèbre chorégraphe Roland Petit. Désireux de travailler avec un répertoire plus varié, il intègre en 1994 les Ballets de Monte Carlo où il exercera sa passion pendant plus de 7 ans. Fort de cette expérience de danseur professionnel, il se tourne alors vers l’enseignement afin de partager son savoir-faire. Formé entre autres à la méthode Pilates aux studios Alan Herdman de Londres, il partage et transmet désormais ses connaissances à ses élèves dans son Studio de Monaco.

1. Qu’est-ce qui vous a amené vers le Pilates ?

J’ai tout d’abord découvert le Pilates avant d’arriver à Monaco, dans la compagnie Ballet National de Marseille où il y avait des machines intégrées dans le studio qui faisaient d’ailleurs partie de notre entraînement avec Zizi Jeanmaire. À Monaco, le projet de mettre en place ces machines, n’a malheureusement pas réussi à se concrétiser du temps où j’y étais danseur. Cela m’est alors apparu comme une évidence de développer le concept moi-même. D’autant plus que j’ai eu la chance d’avoir la tache facilitée par le profond soutien de Jean Christophe Maillot, Directeur des Ballets de Monte-Carlo, ainsi que des « Amis des Ballets » lors de ma reconversion vers le Pilates. Un changement pas évident mais ils m’ont vraiment beaucoup aidé.

2. Pourquoi un studio de Pilates plutôt qu’un studio de Danse ?

En 2001, quand j’ai arrêté de danser, le Pilates commençait seulement à se faire connaître en France. J’ai senti que c’était le moment d’ouvrir un studio, car il y avait une prise de conscience des activités liées au bien-être, contrairement aux écoles de danses où je n’aurais fait qu’en ouvrir une de plus. Et puis, j’ai eu une vraie révélation pour cette pratique.

3. Quelles ressemblances entre le Pilates et la danse ?

La danse permet l’expression corporelle et la transmission des émotions tandis que le Pilates est plus axé sur la recherche du bien-être et l’harmonie du corps dans le mouvement. On peut dire qu’il y a en commun cette recherche de sensations dans le corps, d’analyse du mouvement même si le but n’est pas du tout le même.

4. Combien de temps est nécessaire pour ressentir les bienfaits de cette pratique ?

Une des citations les plus fameuses de Joseph Pilates était : « En 10 séances vous sentirez la différence, en 20 séances vous verrez la différence, en 30 séances vous aurez un corps tout neuf ». Toutefois, une pratique régulière permet d’intégrer les connaissances nécessaires pour se sentir et paraître différent dans un corps plus tonique.

5. Quelle fréquence conseillez-vous ?

La grande majorité des pratiquants du studio vient une ou deux fois par semaine. Mais les séances au studio doivent être accompagnées d’une prise de conscience et d’une mise en pratique au quotidien des bonnes postures pour pouvoir constater un vrai changement. Je conseille aussi de combiner le Pilates avec d’autres sports complémentaires.

Les principes fondamentaux

Le Pilates est une gymnastique douce et posturale : « Le travail des muscles profonds de la ceinture abdominale et du dos est primordial et permet la connexion ainsi que le contrôle entre les différentes parties du corps » nous explique Max. Cette méthode fait appel à plusieurs principes essentiels : la respiration qui crée un lien entre le corps et l’esprit, la concentration qui permet de se focaliser sur le mouvement, le centrage qui permet l’exécution des mouvements en toute sécurité, la précision qui doit être maîtrisée pour plus d’harmonie dans le mouvement, la fluidité pour exécuter les gestes de façon continue en étant le plus détendu possible, et enfin la relaxation.
Le Pilates s’adresse à tous types de personnes et de tous âges mais comme le précise Max : « Il est mieux de commencer à pratiquer le Pilates seulement à partir de l’adolescence parce qu’une certaine concentration est indispensable ».