Planète Omega. Speedmaster Moonwatch, l’horlogerie lunaire

La confiance donnée par la NASA à la Speedmaster est un gage de la qualité et de la performance dont font preuve les montres OMEGA. Neil Armstrong est peut-être le premier homme à avoir marché sur la Lune, mais la célèbre maison d’horlogerie peut se vanter d’être la seule et unique Maison à avoir amené son produit dans l’espace. Pour en arriver à un tel exploit, de nombreux tests ont été effectués par l’agence gouvernementale et la Speedmaster en est sortie vainqueur. Une réussite l’élevant au rang d’icône lorsqu’en mars 1965, elle est homologuée pour toutes les missions spatiales dirigées par la NASA. La même année, au poignet de Virgil « Gus » Grissom et John Young, la Speedmaster effectue sa première mission dans l’espace, celle de Gemini III. On la retrouve également au poignet d’Edward H. White le 3 juin 1965 pour une expérience spatiale américaine inédite, la première sortie extravéhiculaire. Ainsi, au cours de la mission Gemini IV, l’OMEGA Speedmaster a été littéralement plongée dans l’espace, le temps d’un instant. Quatre ans plus tard, c’est le grand saut. Le 21 juillet 1969 à 2h56 GMT, Neil Armstrong sort de la capsule Eagle et pose le pied sur la Lune. Un exploit partagé, quinze minutes plus tard par l’astronaute Buzz Aldrin, la Speedmaster Professional au bras devenant alors la première montre portée sur la Lune. La légende est née, le surnom aussi : Speedmaster « Moonwatch ». Il ne s’agit évidemment que d’un bref aperçu des exploits tenus par l’OMEGA Speedmaster Moonwatch, qui depuis presque 45 ans, ne cesse d’agrandir son palmarès spatial. De la Lune au Grand Palais Depuis le légendaire pas de Neil Armstrong, cinquante années se sont écoulées et l’heure est à la bougie d’anniversaire. Le Grand Palais de Paris organise pour l’occasion une exposition « La Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires », dont la maison OMEGA est le mécène. Sans surprise, le modèle horloger iconique sera sous le feu des projecteurs. Vous pourrez ainsi admirer la Speedmaster de l’astronaute Ronald Evans Jr. qui, à l’image de celle d’Edouard H. White a, elle aussi connu ses quelques minutes de flottement lors d’une sortie extravéhiculaire de la mission Apollo 17 en 1972. Le bracelet Velcro, conçu par James H. Ragan, ingénieur de la NASA, sans qui attacher son chronographe sur la combinaison spatiale n’aurait pas été possible. L’exposition propose d’étudier les siècles de relation entre l’Homme et ce merveilleux astre, par le biais d’œuvres d’art et d’objets aussi fascinants qu’emblématiques de la conquête spatiale ; preuve de l’avancée de l’Homme et la concrétisation d’un rêve. Un véritable voyage dans le temps mêlant l’imaginaire et la réalité. Embarquement immédiat du 3 avril au 22 juillet, direction la Lune.

 

Du 3 avril au 22 Juillet 2019 Grand Palais, Square Jean Perrin, 3 avenue du Général Eisenhower – 75008 Paris.