Sarah Lavoine : le chic parisien à la conquête du monde

C’est avec cette idéologie que Sarah Lavoine a bâti toute sa carrière. Un style à l’image de sa personnalité : pétillant, énergique, et naturel.

Fille de Jean Poniatowski, ancien directeur de Vogue, Sarah Lavoine se prend de passion pour la décoration dès son plus jeune âge. Son goût pour l’agencement et l’architecture, transmis par sa mère Sabine Marchal, décoratrice d’intérieur, grandit avec elle et ne la quitte pas. Elle se lance dans ce domaine dans les années 2000, elle réussit très vite à imposer sa griffe. L’année 2002 marque pourtant le véritable début de sa carrière, lorsqu’elle ouvre son propre cabinet d’architecte. Passionnée par les cultures étrangères et la diversité, Sarah Lavoine profite de ses nombreux voyages pour trouver l’inspiration. Mais très rapidement, son style « renouveau chic parisien » s’impose comme une évidence dans la capitale. Chaleureux, confortable, cosy, les mots ne manquent pas pour qualifier l’univers incontournable de l’architecte d’intérieur. C’est d’ailleurs l’esprit qu’elle souhaite transmettre à ses clients, en associant l’élégance à la décontraction, pour qu’ils se sentent « comme à la maison ». Très vite, les projets, privés comme publics s’accumulent, et le charme du travail de cette dernière séduit les clients. Ainsi, le Roch Hôtel, le restaurant Victoria 1836 ou encore le siège de l’Oréal se sont métamorphosés entre les mains de Sarah Lavoine. Son équipe et elle, puisent dans l’atmosphère d’un espace pour y trouver l’inspiration. A chaque endroit son vécu, son âme, son ambiance. C’est l’une des particularités du style de la Maison Sarah Lavoine : la diversité. Aucun lieu ne renferme la même histoire, il est donc logique qu’aucune décoration ne soit similaire à une autre. Pour autant, on retrouve dans chacun de ses projets le « Bleu Sarah Lavoine », couleur née de sa collaboration avec Ressource Peintures, devenue la marque de fabrique de la Maison. En dehors de la décoration, la Maison Sarah Lavoine a développé au fil des années d’autres activités, comme des collections de peintures, d’accessoires et de mobiliers, du design d’objets, des collaborations artistiques et même la création d’une ligne de prêt-à-porter. Au-delà de la France, Sarah Lavoine a su conquérir le monde. Cette année, elle a notamment séduit New-York, ville dans laquelle elle a ouvert d’ailleurs un « showroom ». La Maison Sarah Lavoine se pare du style slave Après sa collection estivale « Riviera », mettant en avant le charme et la chaleur du Sud, c’est au tour de la Pologne d’être sur les devants de la scène. La Maison Sarah Lavoine présente sa nouvelle collection « Slave » automne / hiver 2018, inspirée par les origines polonaises de sa créatrice. A cette époque de l’année, les familles se retrouvent autour de tables joyeuses et colorées pour célébrer ensemble la magie des fêtes de fin d’année. Pas question de laisser le froid s’inviter dans les maisons, il s’agit d’apporter une touche chaleureuse à la saison. Dehors, le froid hivernal s’installe dans les rues et la tombée de la nuit assombrit les maisons. Pourtant, le charme slave adoucit la dureté de l’hiver. La Maison Sarah Lavoine propose une collection aux couleurs chaudes – le Rouge Royal, le Rose, l’Orange, sans oublier l’incontestable Bleu Sarah Lavoine. Pas seulement pour contrer le froid, la collection « slave » s’intéresse aussi particulièrement aux jeux de lumières. Bougeoirs, chandeliers et photophores illuminent les intérieurs, et reflètent sur les fenêtres l’intensité de la chaleur qu’ils amènent, contraste parfait avec l’extérieur. La nuit s’invite malgré tout sur les tables, avec les sets imprimés d’un bleu nuit étoilé. Pour les matériaux, la Maison Sarah Lavoine privilégie la céramique et le velours pour mettre en valeur les couleurs choisies. L’esprit et l’architecture slaves se retrouvent dans la finesse et la délicatesse des courbes.