Stajvelo

Naissance d’une icône made in Monaco

Stajvelo a conçu un vélo à assistance électrique en composants avancés, made in Monaco. RV01, son premier modèle, sera présenté au Yacht Club de Monaco du 26 au 29 avril prochain.

Avec ses choix de coloris gun, noir et blanc, Stajvelo a conçu un vélo aux courbes différentes des autres avec un seul leitmotiv : l’innovation. En effet, cette dernière est partout : du cadre et des roues en composants avancés à la boite de vitesse automatique, en passant par le guidon qui amortit les vibrations et les chocs, Stajvelo a mis la barre très haute. Tout a été pensé de manière optimale, jusqu’à la maintenance des pneus, plus simple qu’un jeu d’enfants ! Le plus dur c’est justement de faire simple, assure Thierry Manni son fondateur. « Nous avons voulu un vélo simple mais boosté de technologies pour une clientèle urbaine hétérogène, pour des fans de vélos certes mais aussi des néophytes ». Le développement s’est fait très rapidement. Un peu moins d’un an. Un record. Pour ce faire, la société monégasque a fait appel à un Directeur Technique de renom, François Kerautret, créateur des vélos sur mesure FKC et à des designers de génie venus directement du monde du sport et de la mode dont le célèbre studio graphique parisien et new-yorkais Be-Pôles. Tous ont travaillé au confort du vélo : une étude ergonomique a en effet été réalisée sur 2000 personnes pour obtenir une position de pédalage optimale entre 1m60 et 2m00. En outre, l’e-bike a été étudié pour absorber les chocs liés à la conduite sur tous types de reliefs. La simplicité d’utilisation du vélo a également été un axe fort : RV01 n’a plus de chaîne mais une courroie (donc plus de graisse). Le moteur de marque Continental est un must : il n’y a plus de sélecteur de vitesse pour un pédalage totalement assisté jusqu’à 25km/h. Stajvelo a aussi mis l’accent sur la sécurité via un éclairage avant et arrière de haute qualité et un nouvel agencement du système de freinage et du disque de frein, entre autres. Enfin, la société monégasque a beaucoup misé sur le design pour faire un vélo qui marque les esprits, un vélo qui dénote et qui ne passe pas inaperçu. Plus qu’un vélo, c’est un bel objet à s’offrir d’urgence ! Le lancement est prévu pour le jeudi 26 avril 2018 au Yacht Club de Monaco. Une quinzaine de vélos sera mise à disposition sur le quai Kennedy jusqu’au 29 avril. A l’issue il n’y aura plus qu’à commander le vôtre. Le plus dur sera de choisir la couleur ! Gun, Black, White, un choix cornélien…

 

3 Questions à Thierry Manni :

1. Pourquoi Stajvelo ? Je suis un passionné de vélos autant de route que de ville. Je me déplace à vélo électrique depuis des années. Je suis également Président du Groupe Novares, un équipementier automobile spécialisé dans l’injection plastique. Stajvelo est finalement une combinaison des deux ! J’ai voulu créer un e-bike en composants avancés mixant un design révolutionnaire et les meilleures technologies.

2. Quelles ont été les étapes de la recherche à la production ? La première étape a été de définir un moteur et de construire un vélo autour ! J’ai réuni une équipe d’experts et je leur ai lancé le défi suivant : faire un e-bike en composants avancés, intégrant le plus d’innovations possible avec, en plus, une belle ligne. Voilà comment est né le modèle RV01, baptisé en hommage à mon frère Hervé décédé il y a quelques mois. Nous avons voulu privilégier une base de fournisseurs européens car je ne voulais pas d’un vélo made in China. Notre e-bike est made in Monaco !

3. A qui s’adresse votre e-bike ? A tout le monde ! Autant à la mère de famille qui emmène son enfant à l’école qu’au business man qui va travailler ! A tous ceux qui sont désireux de se déplacer autrement, de vivre la ville différemment. Notre clientèle est majoritairement une clientèle urbaine, sensible au design mais à un design intelligent, confortable et qui assure une utilisation aisée.