The Bridge le Queen Mary II part à la conquête des mers

Retour en arrière, un 14 juin 1917… 200 000 soldats américains embarquent à bord d’un navire en direction des côtes Françaises. Le 25 juin de cette même année, ce sont deux millions d’Américains qui débarquent au port de Saint-Nazaire dans l’espoir d’aider les troupes engagées. Pour commémorer le centenaire de la première Guerre Mondiale, l’opération The Bridge est lancée, grâce à un défi unique et incroyable : une course transatlantique entre le Queen Mary II et de Maxi-Trimarans. Cette opération est aussi l’occasion de mettre en exergue les relations fraternelles et culturelles qui unissent la France et l’Amérique du Nord, deux pays reliés par une histoire commune. C’est de cette façon que 100 entreprises du monde entier sont invitées à participer à The Bridge, confortablement logés dans les cabines du Queen Mary II.

Avant tout une célébration en l’hommage des soldats « Sammies » venus combattre sur les terres françaises, The Bridge célèbrera aussi l’arrivée en France avec ces derniers de deux symboles de la culture nord-américaine : le jazz et le basket, apportés par les combattants américains dans leurs bagages sur le continent européen. Reconnaissable de loin grâce à sa coque rouge et noire, ses lignes élancées et raffinées au design similaire à celui des premiers paquebots du XIXème siècle, le Queen Mary II impose par sa prestance. Et ce n’est pas les 345 mètres de long et les 72 mètres de haut de ce géant des mers qui vous diront le contraire. Du pont Saint-Nazaire au pont Verrazano (New-York), le Queen Mary II traversera l’océan Atlantique en compagnie des multicoques qui tenteront de battre sa vitesse de croisière. Afin de parfaire au mieux l’hommage à ce centenaire, le paquebot empruntera d’ailleurs le même chemin retour que le débarquement de 1917.

Le club des 100

Bien que son nom vous fasse penser à un groupe de détectives privés,
« le club des 100 » réunit en l’honneur du centenaire de la première guerre, 100 entreprises, leurs dirigeants et collaborateurs respectifs. Ces derniers vont réfléchir à la conception de l’entreprise de demain : performante et humaine. Avec déjà 1 000 personnes inscrites venant de tous les horizons, ce forum ouvert, avec l’océan comme « bleu » de travail, permettra à ces dirigeants d’échanger via des activités de « co-working. » Véritable label d’excellence et de responsabilité humaine, le club des 100 est une plateforme de communication sur la scène internationale regroupée autour d’un comité de pilotage digne de confiance : Yves Gillet de Keran, Patricia Brochard ou encore Laurent Métral et bien d’autres.

Une course transatlantique

Face au Queen Mary II, ce sont quatre multicoques de 30 à 40 mètres de long, en carbone, et menés par les plus grands talents de la voile qui participeront à la traversée. À la tombée de la nuit, les eaux de l’estuaire de la Loire feront résonner le coup d’envoi de cette épreuve, longue de 3150 m. Direction New-York ! Thomas Coville, François Gabart, Yves Le Blevec et Francis Joyon ont répondu présents. Après une semaine de festivités à Nantes, les maxi-multicoques s’élanceront en direction de Saint-Nazaire et du bleu de l’océan Atlantique. Bien évidemment, les pronostics affluent déjà. D’après les statistiques, seule une météo et un climat exceptionnel, pourront favoriser les multicoques et leur permettre de voler la vedette au Queen Mary II.

Un pont culturel et fraternel

En plus de relier symboliquement La France et l’Amérique, The Bridge placera le Jazz et le Basket à l’honneur durant ces 3 semaines d’évènements. Débarqué à Brest avec à ses côtés le lieutenant James Reese et son « Brass Band », le Jazz nous fait toujours autant swinguer 100 ans plus tard. C’est sous des airs de saxophone, trompette, piano et contrebasse que le Queen Mary II dansera sur l’océan durant sa traversée. Côté sportif maintenant, le basket sera également au coeur de la fête. C’est à Nantes que se déroulera entre autres la première Coupe du Monde de 3×3 organisée en France, du 17 au 21 juin 2017. Discipline spectaculaire et innovante, le 3×3 comme son nom l’indique, consiste à affronter deux équipes de trois joueurs. Considéré comme le premier sport d’équipe urbain, cette pratique du basket tend à se démocratiser, et plaît énormément à un public jeune et citadin… Elle a d’ailleurs de fortes chances de devenir une prochaine discipline olympique aux jeux de Tokyo de 2020.

Il ne reste maintenant plus qu’à patienter jusqu’au départ du Queen Mary II de la ville de Saint-Nazaire, réputée pour son savoir-faire de ses chantiers navals, et de voir les multicoques en compagnie du paquebot ainsi que ses passagers prêts pour cette incroyable aventure. Mais si vous aussi vous êtes intéressés, vous pouvez vous inscrire sur le site internet de The Bridge afin de réserver vos places, et d’embarquer sur le célèbre paquebot. Top départ de la chevauchée océanique le 25 juin 2017 !