Vive le fabriqué en France

En ces temps tourmentés, les consommateurs sont de plus en plus regardants quant à la transparence sur l’origine des produits qu’ils achètent. Que ce soit par protectionnisme ou par rejet de la mondialisation, le consommer français et monégasque est plus que jamais dans l’air du temps.

En effet cette quête d’authenticité permet la protection des emplois et le soutien de l’économie en France et à Monaco, mais aussi la préservation de l’environnement en favorisant les circuits courts de distribution. Ce mode de consommation améliore également la sauvegarde et la transmission des savoir-faire et de l’industrie ainsi que le maintien d’une production nationale, respectant les normes qualité, sanitaires, et environnementales, largement indispensables dans la crise que nous traversons. « 86% des Français estiment qu’acheter un produit fabriqué en France est la garantie d’avoir un produit élaboré selon des normes sociales respectueuses des salariés. » Ifop pour Pro France Mais tout d’abord, essayons de démêler le pourquoi du comment car l’affaire s’avère plus complexe qu’il n’y parait. Le marquage de l’origine du produit est facultatif en France. Et l’indication ‘Made in France’ peut parfois être quelque peu trompeuse. Celle ci est délivrée par les services des douanes et s’obtient lorsque la dernière transformation du produit est effectuée sur le sol français. Ainsi, même si les matières premières et/ou si la majorité de la fabrication est faite à l’étranger, dès l’instant où elle est finalisée en France, ce dernier peut allègrement arborer un alléchant ‘Fabriqué en France’. C’est à ce constat affligeant qu’arrive Yves Jégo lorsqu’il est missionné en 2009, par le président de la République Nicolas Sarkozy pour réfléchir à comment protéger les emplois français face à la mondialisation galopante. Il propose alors la création d’une mention plus exigeante et plus transparente que la simple annotation ‘Made in’. Dans ce but il crée l’association Pro France qui aura pour objet de promouvoir la Marque France. Celle ci peut s’appuyer sur la certification Origine France Garantie créée en 2011 qui est le premier label à certifier la totale transparence de l’origine française des produits. Ce dernier peut être demandé par les entreprises à Pro France. Il devra respecter plusieurs critères fondamentaux : – la matière première employée doit majoritairement provenir de France – la fabrication, le montage et le conditionnement du produit doivent également être réalisés en France – enfin la moitié du prix de revient unitaire (au minimum) du produit doit provenir d’un travail effectué en France L’idée est de fournir au consommateur une traçabilité claire et précise de la provenance du produit labélisé. Ainsi un produit arrivé en pièces détachées et simplement assemblé en France ne pourra arborer la certification Origine France Garantie. Dans la même verve, l’Etat a créé le label Entreprise du Patrimoine Vivant qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels rares ou séculaires. Textuellement ce dernier peut être attribué « à toute entreprise qui détient un patrimoine économique, composé en particulier d’un savoir-faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire ». Cette certification vient souligner l’excellence de ces Maisons que ce soit pour leur histoire ou leur travail auxquels le label rend un vibrant hommage.

Ces entreprises participent ainsi au rayonnement culturel et économique du pays. Au cœur du vieux Nice, 11 rue du Pont Vieux, la belle boutique un brin rétro, Trésors Publics a fait du ‘Fabriqué en France’ son cheval de bataille. Chaque année, l’équipe se lance dans un Tour de France des fabricants français et sélectionne méticuleusement des produits garantis ‘fabriqués en France’ ; de l’épicerie avec l’Huile d’Olive AOP Nice du Moulin d’Opio ou la Moutarde de Dijon des Etablissements Fallot&Cie aux arts de la table comme les collections en grès émaillés de Jars ou la marque de porcelaine berrichonne Pillivuyt en passant par les cosmétiques tels l’Hydrolat de Rose Centifolia (ou Rose de Mai) de la famille MUL qui cultive et distille les fleurs à parfums depuis 5 générations à Grasse. Le textile n’est pas en reste avec les Espadrilles de Mauléon ou l’indémodable bleu de travail de Dolmen, tout comme les articles de papeterie avec la madeleine de Proust de tous les écoliers, la colle solide Cleopatre et son odeur d’amande ou les iconiques verres Duralex et les triplettes Obut. Ce ne sont pas moins de 600 références qui illustrent parfaitement le savoir-faire d’exception français. Un joli florilège des petits trésors de l’artisanat et de l’industrie française. Comme eux, partons le temps de quelques pages pour un passionnant Tour de France à la découverte de quelques uns des nombreux talents français. Dans l’Univers de la Beauté Riche en matières premières de qualité, la France est un authentique vivier pour les entreprises de cosmétiques. De Grasse, incontournable cité du parfum, au Cap Ferret en passant par la Bretagne, ou encore Marseille, les produits de beauté ‘Fabriqués en France’ n’en finissent plus de s’inspirer des richesses de nos régions. Guérande Cosmétics puise dans les richesses minérales naturelles des Eaux-Mères des Marais Salants de la presqu’île Guérandaise pour des soins à la fois écologiques, performants et entièrement ‘Made in France’. A l’instar des Laboratoires Vichy qui ont choisi de formuler l’ensemble de leurs soins à partir de l’Eau Volcanique de Vichy riche en minéraux et oligo-éléments puissants et bienfaisants. Ses derniers sont également fabriqués depuis 1931 en Auvergne. Les Laboratoires Dermatologiques La Roche Posay s’appuient également sur l’efficacité de l’eau thermale pour créer des soins formulés tout spécialement pour tous les types de peaux sensibles, du nourrisson à l’adulte. Ces soins sourcés et fabriqués en France sont aujourd’hui les plus recommandés par les dermatologues du monde entier. Sanoflore est également intrinsèquement lié au terroir français. Plus précisément à celui du sauvage Vercors où poussent depuis des siècles des plantes aromatiques et médicinales. La marque crée à partir de ces dernières des complexes inédits d’Huiles Essentielles et d’Eaux Florales Bio pour des soins d’origine naturelle et française ! Plus à l’ouest, c’est au cœur des forêts de pins iconiques du Cap Ferret qu’Océopin puisse la richesse de ses soins uniques au monde. Ces derniers sont en effet formulés autour de l’huile rare et précieuse de la graine de pin maritime reconnue pour son pouvoir repulpant et anti-âge d’exception. Les soins de la marque sont bio, naturels et arborent fièrement la mention 100% made in Aquitaine. Iconique de la beauté « made in France » le Savon de Marseille est depuis longtemps un incontournable de la salle de bain. Malheureusement la majorité des savons mis sur le marché sont des faux souvent produits en Asie. Il ne reste ainsi que quatre savonneries qui fabriquent l’authentique savon de Marseille. Parmi elles la Savonnerie Fer à Cheval. Fondée en 1856, elle est d’ailleurs inscrite aux monuments historiques. Elle respecte scrupuleusement encore aujourd’hui toutes les étapes de la fabrication d’un vrai savon de Marseille au chaudron. Matière Brute a pour sa part choisi une démarche raisonnée en parfaite alchimie avec ses valeurs. Pour ce faire elle a opté pour une distribution en circuit court et met à l’honneur des artisans français. La marque offre chaque saison une gamme de soins composée uniquement d’actifs issus de plantes fraichement cueillies à chaque saison en France. Un concept unique très prometteur. On n’oublie pas Clarins, Durance, Caudalie, Nuxe, Guerlain, l’Occitane et tant d’autres petits ou grands laboratoires qui ont fait du fabriqué français leur étendard.`

Dans l’Univers de la Table Les arts de la table sont indissociables de la France. Du dressage à la dégustation, le ‘made in France’ fait rayonner à travers le monde l’Art de vivre à la française. Comme les verres Picardie Duralex, présents dans le quotidien des familles françaises depuis des générations. 1954 pour être exact. Le gobelet par excellence qui est devenu au fil du temps un objet culte à travers le monde. On le retrouve même au MoMA store à New York ! Ce dernier est fabriqué à partir de sable, de carbonate de soude et de calcaire achetés à 99% en France. Illustrant parfaitement le raffinement des arts de la table français, la Faïencerie de Gien revisite le style classique avec des collections délicates et réalisées à la main et ce depuis près de 200 ans. Tout est réalisé dans la manufacture de Gien dans le Loiret, dans le plus parfait respect des savoir-faire séculaires de la Maison. Chaque saison dévoile sa collection… De son côté Pyrex a fait son succès avec ses iconiques plats en verre. De la préparation au service en passant par la conservation les produits Pyrex s’adaptent parfaitement à toutes les situations. Pyrex est né aux Etats-Unis mais quand la marque s’attaque au marché européen en 1922, c’est en France qu’elle pose ses usines qui en font aujourd’hui l’un des fleurons de l’industrie française. Et Pyrex ne fait pas les choses à moitié en matière de fabrication française : le design est imaginé à Paris, l’extraction du sable effectuée à Fontainebleau, la fabrication des packagings dans le centre et le nord de la France et la fabrication des plats se fait elle à Châteauroux ! On peut également citer entre autres Haviland, Laguiole, Opinel, Le Parfait, et Le Creuset. Coté papilles, le reste du monde n’a qu’à bien se tenir, la gastronomie française en impose et ce jusque dans les verres. Outre son riche domaine viticole, la France produit également du gin. Citadelle, le précurseur, né il y a 20 ans en Charente Maritime mais aussi bien plus près de nos contrées Cantarelle, le gin de Provence qui a soufflé cette année sa toute première bougie. Avec sa base d’alcool de raisins de Provence et surtout son élaboration entièrement sur le Domaine de Cantarelle dans le Var, Cantarelle arbore fièrement ses origines 100% françaises. Tout comme la liqueur St-Germain, qui a été imaginée en hommage au quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés. Cet élixir élaboré à partir de fleurs de sureau est fabriqué à Fécamp en Normandie. La France a également son Caviar. Produit en Aquitaine, dans la ferme aquacole du Moulin de Cassadotte, le Caviar de France se veut respectueux autant de l’esturgeon que de son environnement. C’est grâce à un savoir-faire authentique et une production raisonnée et volontairement limitée que les caviars Ebène et Diva sont si exceptionnels. Synonyme de gourmandise St Michel peut s’enorgueillir de régaler les français et le monde depuis plus de 165 ans avec ses iconiques galettes, madeleines et autres biscuits toujours produits sur 7 sites en France. Le siège social où sont développés l’ensemble des gammes est également basé à Contres dans le Loir et Cher. Dans l’Univers de la Mode Paris, capitale mondiale de la Mode ! Mais pas que. La France peut se vanter grâce à de nombreux entrepreneurs passionnés de voir renaître ses industries textiles. Pourquoi acheter un vêtement ou un accessoire qui a parfois parcouru plus de 60 000 km alors qu’à quelques centaines de kilomètres dans des ateliers locaux de confection apportent tout leur soin et leur savoir-faire dans une production Made in France ? La marque de bérets Laulhère fabrique en France depuis sa création en 1840. Cette caractéristique fait partie de l’ADN de la Maison désireuse de préserver les emplois et les savoir-faire. C’est aux pieds des Pyrénées que Laulhère confectionne des bérets à partir de laine et de cuir qui proviennent du Tarn tandis que les écussons sont eux tissés à Saint Etienne. Colonel, la marque de nœuds papillon a également fait le choix dés sa création de s’orienter ‘Made in France’. La large gamme de tissus utilisés est achetée auprès d’entreprises lilloises tandis que les nœuds et autres accessoires sont confectionnés à la main par des artisans couturiers. La Gentle Factory prône également une mode plus responsable avec des collections capsules de fabrication française, bio, et en fibres recyclées. Un véritable sacerdoce qui fait des modèles de la marque des intemporels indispensables à tout dressing. Qui ne se souvient pas de ces adorables petites sandales en plastique que l’on portait enfant à la mer ? Il s’agit des indémodables Méduse imaginées après la guerre afin de faire face à la pénurie de cuir! Et bien ces dernières ainsi que les autres modèles de la marque (comme les bottes et les bottines) sont toujours produites en France. Les plastiques sont également fabriqués en France et sont 100% recyclables. Autre accessoire de mode iconique, le vrai chandail marin tricoté en pure laine vierge de la Maison Saint James en Basse Normandie. Avec son savoir-faire séculaire en tricotage, la marque a tout naturellement obtenu le label Entreprise du Patrimoine Vivant. Depuis 1947, Repetto fait également rayonner l’élégance française à travers le monde. Avec son usine en Dordogne, la marque produit pas moins de 400 000 paires de ballerines par an.

On peut également citer également les très tendances modèles du Slip Français produits à travers la France grâce à un solide réseau de 29 ateliers de confection partenaires de la marque, ou encore 1083 qui s’est lancé le défi de fabriquer des paires de jeans et des chaussures à moins de 1083 km de chez vous. 1083 car il s’agit de la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de France (Menton et Porspoder en Bretagne). Mais aussi l’éternel Parapluie de Cherbourg, les indémodables Bretelles de Léon ou encore les originales Chaussettes Orphelines qui sont fabriquées à partir de chaussettes, gants, bonnets et écharpes recyclés! Le savoir-faire français a encore de beaux jours devant lui !

Et Monaco ? La principauté n’est pas en reste avec de nombreux esprits volontaires et novateurs qui ont a cœur de faire rayonner le savoir-faire de la Principauté. Comme Brice Cachia et Fréderic Rouxeville qui avec les Perles de Monaco proposent aux amateurs de fruits de mer leurs huitres élevées dans leur ferme aquacole au large de Monaco. Depuis 2016, Jessica Sbaraglia a developpé en principauté avec Terre de Monaco une véritable agriculture urbaine en plein sol mais aussi sur les toits des bâtiments monégasques dans le parfait respect des valeurs du bio et de la permaculture. Une formidable initiative citoyenne qui a déjà produit plus de 3,5 tonnes de légumes de variétés anciennes. Bien avant le tourisme et les grands évènements internationaux, Monaco rayonnait à travers le monde avec sa culture des agrumes. De ce passé agricole, Philip Culazzo a imaginé la toute première liqueur artisanale d’orange amère : L’Orangerie. Cette dernière, sans colorants ni conservateurs, est réalisée à la main en Principauté à partir de la production non utilisée des oranges amères qui poussent le long des rues monégasques. Et tant d’autres encore…