Yasmina Alaoui Chez Opera Gallery

Née à New York en 1977, Yasmina Alaoui, qui vit actuellement à New York et à Marrakech, est d’origine franco-marocaine. Après avoir étudié les beaux-arts au Carrousel du Louvre à Paris, elle obtient un diplôme de Sculpture au Collège de William et Mary, Virginie, é.-U. Les sujets de son travail qui sont empreints de son expérience et d’une éducation multiculturelle, tendent à relier les extrêmes en embrassant des thèmes opposés : séculaire et sacré, classique et contemporain, ordre et chaos, répulsion et attraction. Sa collaboration avec le photographe Marco Guerra, les séries figuratives « Tales of Beauty » et « 1001 Dreams » ont été collectionnées et exposées à l’international depuis 2003. Issue d’une double culture, Yasmina affirme d’emblée son refus des stéréotypes ; que ceux-ci concernent l’image de la femme ou encore les archétypes culturels du monde arabo-musulman. Dans ses travaux abstraits récents, l’artiste commence par peindre des motifs géométriques Zellige. Elle recouvre alors ses compositions d’un mélange de matières organiques et minérales et ajoute du khôl, de la cendre, des étoiles en plâtre qu’elle façonne elle-même ; mais aussi des matériaux ramassés dans la palmeraie non loin du riad de Marrakech où elle travaille une partie de l’année : morceaux de polystyrène, tesselles, éclats de céramiques… Ses œuvres rappellent les décombres d’un village ancien et des images de destruction, mais peut-être aussi l’image d’un monde végétal ou celle d’une division cellulaire… Il y a également quelque chose de stellaire, de cosmique. Yasmina Alaoui est une artiste innovante dans le choix de ses matériaux comme de ses sujets et son intérêt se porte sur les médiums, l’histoire de l’art, les traditions de fabrication artistique et les usages culturels des techniques. Yasmina Alaoui, now living and working in New York and in Marrakech, was born in New York in 1977 to a French Moroccan family. She studied Fine Arts at the Carrousel du Louvre in Paris and graduated with a B.A. in Sculpture from the College of William and Mary, Virginia, USA. The underlying themes behind all her works directly deal with her experiences of multicultural upbringing and education, and aim to bridge extremes by embracing opposites: secular and holy, classical and contemporary, order and chaos, repulsion and attraction. Her collaborations with photographer Marco Guerra, the “Tales of Beauty” and “1001 Dreams” figurative series, have been collected and exhibited internationally since 2003. Immersed in a bicultural environment, Yasmina Alaoui immediately asserted her refusal of all stereotypes, whether related to women in general or to cultural archetypes from the Arab-Muslim world. In her recent abstract works, the artist begins by painting Zellige-type geometrical patterns. Alaoui covers her geometrical compositions with a mix of materials both organic and mineral, and adds Kohl, ashes and hand-crafted stars made of plaster alongside materials collected in the palm grove not far from the Marrakech riad where she works a part of the year: pieces of Styrofoam, broken ceramics… Her works may evoke ruins of an ancient village and images of destruction, but perhaps also the vision of a vegetal world or cellular division… And they are reminiscent of something cosmic. Yasmina Alaoui is an innovative artist in her choice of materials as well as subjects, and is fascinated by mediums, the history of art making, art making traditions and the cultural uses of mediums.