vendredi 30 septembre 2022

10 premières nouveautés des salons horlogers

Je partage

Le Salon Watches and Wonders débuté le 30 mars à Genève a été l’occasion de découvrir quantité de merveilles plus incroyables les unes que les autres. Voici après la première journée de salon une petite sélection de 10 nouveautés méritant particulièrement l’intérêt.

Inauguré au public le 30 mars, le salon Watches and Wonders rassemble 38 marques horlogères parmi les plus importantes du marché dans les halls de Palexpo, le centre d’exposition à quelques pas de l’aéroport international de Genève. Mais d’autres entités ont profité de ce rendez-vous incontournable pour se réunir, les uns dans les salons de la HEAD pour Time to Watches et enfin des irréductibles dans des boutiques ou des lieux insolites afin de présenter aux professionnels de la branche leurs créations à venir. Pour le magazine, en toute exclusivité, voici quelques unes des premières pièces incontournables découvertes en ce premier jour d’exposition.

Hublot Square Bang : quadrature du cercle

Le département Recherche et Développement de Hublot a répondu à la question de savoir ce qu’il restait à explorer dans le métier en proposant une toute nouvelle montre au design particulier. Baptisée Square Bang, la nouvelle montre de forme de la manufacture de Nyon, en Suisse, affiche la couleur et se positionne comme un des piliers forts de « the Shape Collection » aux côtés de la Spirit of Big Bang de forme tonneau. Parmi toutes les nouveautés proposées, les amateurs de produits à fort potentiel retiendront la version Square Bang All black en céramique noire éditée à seulement 250 exemplaires. Servi par l’Unico HUB 1280, le calibre de chronographe de la manufacture, cet instrument  de 43 mm de côté se porte en toute sportivité sur un bracelet texturé en pure céramique. Puissant, il ne manquera pas d’attirer l’attention des puristes tant sa forme originale l’inscrit comme une alternative à des références puissantes de design, mais introuvables.

TAG Heuer ; Carrera X Porsche : pure sensation

Depuis 50 ans, les chemins  de TAG Heuer et du constructeur automobile Porsche n’ont eu de cesse de s’entrecroiser, en particulier sur les circuits automobiles. Fortes de ces connivences les deux entreprises ont fait le choix de sceller le deuxième chapitre de leur partenariat autour du chronographe TAG Heuer Carrera X Porsche. Proposé en édition limitée, cet instrument, summum de sportivité, arbore une carrure en DLC noir avec lunette tachymétrique gravée du logo Porsche et est propulsé par le maintenant fameux calibre automatique Heuer 02 avec roue à colonne, embrayage vertical et 80 heures de réserve de marche. Efficace, cet impressionnant chrono se porte sur un bracelet en cuir fini façon toile technique.

Parmigiani Fleurier : Tonda PF GMT Rattrapante Mono-poussoir : voyage en symboles

Cette année, la manufacture s’enrichit d’une pièce proposée en première mondiale : la Tonda PF GMT Rattrapante Mono-poussoir. Avec ses lignes épurées, cette montre ne dit rien de sa complexité. En réalité, elle emporte une complication capable de faire se déplacer l’aiguille dédiée à l’heure locale à chaque pression exercée sur le poussoir intégré dans la corne placée à 7 heures tout en laissant à celle réalisée en or rose et précédemment cachée sous celle en mouvement, le soin d’afficher l’heure du lieu de résidence. Une fois l’information de second fuseau horaire devenue inutile, le propriétaire de cet instrument mu par un calibre automatique de manufacture aura juste à presser sur le poussoir dans la couronne de remontoir pour faire revenir cette aiguille au dessus de celle en or. Un jeu d’enfant à apprécier sur un bracelet métal au tombé parfait.

Van Cleef & Arpels : l’éclosion du temps

Inspirées par le botaniste Carl Von Linné, la montre Lady Arpels Heures Florales met en scène un véritable jardin joaillier. Son boîtier de 38 mm en or blanc serti de diamants, évoque l’été dans un camaïeu de bleu et de vert où de légers papillons s’invitent parmi les corolles des fleurs. Dans cette chorégraphie, jusqu’à 166 éléments mobiles s’animent grâce au calibre automatique associé à son module entièrement développé par les artisans de la Maison pour donner l’heure au fil de l’ouverture des fleurs selon trois séquences différentes au fil des jours afin d’entretenir la féérie et la surprise d’avoir au cadran un bouquet précieux toujours renouvelé.

Grand Seiko : attractive brillance

Depuis sa fondation il y a plus de 60 ans, la manufacture Grand Seiko voue une passion à l’innovation et propose régulièrement de vraies avancées dans le métier. Ces évolutions ont permettent aujourd’hui à la manufacture japonaise de concevoir un boîtier affiné et plus chic pour son modèle Heritage 44GS. Proposé en édition limitée à 550 exemplaires, cet instrument est équipé d’un boîtier façonné en Ever-Brilliant Steel, un nouvel alliage d’acier inoxydable à la fois plus résistant à la corrosion., plus brillant et surtout 1,7 fois plus dur que le métal habituellement utilisé dans la profession. Toutes ces qualités associées à la précision extrême et au défilement fluide de la trotteuse de seconde, confèrent à cette pièce un luxe discret que les adeptes de perfection sauront apprécier.

Piaget : un hommage tout en finesse

Présentée par la manufacture Piaget en 2018, la montre ultra plate Altiplano Ultimate Concept a séduit la communauté horlogère et la presse mondiale. Mise en production en toute petite série dès avril 2020, cette pièce aujourd’hui proposée en une pièce unique pour célébrer son caractère exceptionnel est habillée d’un boîtier de 41 mm de diamètre et de 2 mm d’épaisseur réalisé à base de cobalt. Servie par un calibre manuel unique en son genre, cette montre hommage porte différentes dates et informations géographiques rappelant sa naissance.

Jaeger-leCoultre : éternel recommencement

Riche d’une belle histoire, la ligne Polaris de la manufacture Jaeger-LeCoultre s’enrichit cette année d’une montre à calendrier perpétuel. Cette complication permettant l’affichage automatique et sans erreur possible des informations calendaires de jour, date, mois , phases de lune et année complète présentée en guichet compte au nombre de celles appréciées car elle est une des prérogatives des hommes de pouvoir. Lancée en acier et à porter sur bracelet en acier ou en or rose sur bracelet sport en caoutchouc, cette merveille de 42 mm de diamètre servie par un tout nouveau calibre automatique réf. JLC 868AA doté de 70 heures de réserve de marche, visible par le fond transparent, séduira les adeptes d’une horlogerie riche de sa sobre noblesse.

Chopard : l’œil de l’aigle

Inspirée de la montre St. Moritz, la première création horlogère élaborée par Karl-Friedrich Scheufele à la fin des années 1970, la collection Alpine Eagle est depuis son lancement le gage d’une esthétique soignée. Le nouveau modèle Alpine Eagle XL Chrono s’inscrit dans cette lignée avec son boîtier de 44 mm de diamètre façonné pour la première fois en or éthique rose 18 carats et en titane céramisé. Emblématique d’un mode vie, cet ensemble est animé par un mouvement de chronographe automatique certifié chronométrique (COSC). Sport-chic, ce chrono dont les finitions du cadran s’inspirent de l’iris d’un aigle, se porte sur un bracelet en cuir de veau pour accompagner son propriétaire en toute situation.

Cartier : Empire de transparence

Montre précieuse, la Tank créée en 1917 par Louis Cartier a depuis toujours su se renouveler à l’infini. Dès 1922 la Tank Chinoise s’inspirait de l’architecture des temples asiatiques pour révéler la puissance de ses formes géométriques.. Pour son centenaire, la maison en propose une version en or jaune ou platine avec ou sans diamants. Son cadran ajouré à la structure laquée noire et rouge, laisse deviner par transparence les rouages de son mouvement squelette référence 9627MC développé par Cartier en toute exclusivité.

Panerai : l’art de savoir se recycler

Inscrite dans un circuit d’économie circulaire, Panerai installée dans une manufacture éco-responsable, propose cette année une Submersible QuarantaQuattro de 44 mm de diamètre dont le boîtier est fabriqué avec un acier cent pour cent recyclé. Taillée pour l’aventure, cette pièce étanche à 300 mètres, déclinée en trois coloris et animée par un calibre automatique Cal. P.900, arbore un cadran arborant l’indication « eSteel » et une lunette tournante unidirectionnelle dotée d’un insert dans la couleur du cadran doté d’index ultra-luminescents. Efficace, cette référence « écologique » se porte sur un bracelet en toile produite à partir de matières plastiques recyclées pour être dans l’ère du temps.

Je partage

Dernières tendances