vendredi 3 février 2023

Voyage au pied du Mont Fuji

Je partage

Jusqu’au 29 janvier 2023, le Musée des Arts Asiatiques de Nice présente une superbe exposition entièrement dédiée à l’univers onirique du célébrissime artiste japonais Hokuzai (1760-1849). 

Ce peintre, dessinateur japonais iconique du mouvement artistique Ukiyo-e (peintures du monde flottant) est un véritable symbole de la culture japonaise. En effet, qui ne connait pas ‘Sous la vague au large de Kanagawa’ ? Cette estampe (gravure sur bois) polychrome issue de sa série « Trente-six vues du mont Fuji » est sans nul doute, l’œuvre japonaise la plus connue à travers le monde. Réalisée en 1830, rien ne laissait pourtant présager son destin international car en effet, à cette époque, surnommée l’ère Edo (1603–1868), le Japon avait fermé ses frontières à la plupart des autres nations, tout spécialement européennes. Mais remontons au commencement…

C’est à Edo (actuelle ville de Tokyo) que Kanagawa Hokusai voit le jour en 1760, de parents inconnus. Très tôt il montre un talent certain pour le dessin, ce qui le pousse à se former en xylographie (technique de gravure sur bois utilisée pour fabriquer les estampes japonaises). Son maître d’apprentissage le forme tout d’abord avec passion aux portraits expressifs. Hokuzai s’illustre très vite. Il est d’ailleurs reconnu comme le ‘père du manga’ grâce notamment à ses estampes populaires érotiques ou fantastiques, ainsi qu’aux ‘Hokusai manga’, une collection de carnets de croquis variés de personnages, animaux et scènes de vie réelles ou surnaturelles qui offrent un aperçu précis du quotidien à cette époque.

Quand j’aurai cent ans, je tracerai une ligne et ce sera la vie.

Hokuzai

Mais c’est en tant que peintre de paysages qu’il impose tout son talent. En effet, en 1830, après avoir parcouru le pays, il réalise une série d’estampes illustrant ses passions pour les voyages au cœur du Japon et le Mont Fuji : les « Trente-six vues du mont Fuji ». Le premier tirage de ces dernières est sa célèbre ‘Sous la vague au large de Kanagawa’. Elle illustre avec force une énorme vague (un tsunami ou une vague scélérate) menaçant de frêles embarcations au large de la ville de Kanagawa (l’actuelle ville de Yokohama). Elle est l’une des premières estampes à usiter du Bleu de Prusse, un pigment synthétique plus intense que l’indigo, inventé en Europe. Pour la petite anecdote, cette œuvre viendra dés 2024, illustrer les billets de banque de 1 000 yens. Hakusai fut un des artistes japonais les plus prolifiques, c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, à sa mort en 1949, il laissa derrière lui une œuvre prodigieuse de pas moins de 30 000 dessins !

Ce sont ainsi 126 estampes de l’artiste que pourront découvrir les visiteurs de l’exposition, dont la célèbre Vague, qui sera présentée pour la première fois à Nice. Elles sont toutes issues de la collection de Georges Leskowicz (véritable passionné du courant Ukiyo-e, qui a rassemblé au fil des années un des ensembles les plus riches et complets d’estampes Japonaises de l’ère Edo). L’exposition s’intéresse plus particulièrement à un pan précis de l’œuvre de l’artiste, celui du paysage, illustrant aussi bien la nature que l’activité quotidienne des hommes. Elle présente également dix objets comme un spectaculaire costume de théâtre Nō du XVIIIe siècle illustré, ainsi que 8 des carnets ‘Hakuzai Manga’. 

Musée des arts asiatiques
405 Promenade des Anglais 06000 Nice
www.arts-asiatiques.com

Je partage

Dernières tendances