samedi 25 septembre 2021

Jeux de mots

Je partage

Pourquoi ne pas profiter des vacances et des fêtes de fin d’année pour vous plonger à corps et à cœur perdus entre les pages palpitantes d’un roman ou d’un thriller passionnant ? Voici une sélection qui va, à coup sûr, vous donner envie de prendre du temps pour vous avec pour seule compagnie un plaid et une tasse de thé …

La boite de Pandore de Bernard Werber

Après ses deux derniers opus « Demain les chats » et « Depuis l’au-delà » délicieusement recherchés, l’écrivain à succès nous entraîne avec curiosité sur les traces du professeur Toledo qui au cours d’un spectacle d’hypnose est projeté dans une de ses vies antérieures et qui va alors tout faire pour découvrir les dix suivantes. Mais surtout, lui est il possible d’influencer le passé et quels impacts, ces existences d’antan ont-elles sur son présent et sur l’Histoire avec un grand H? Passionnant à souhait!

Torrents de Christian Carayon

C’est au cœur de la nature sauvage et de la météo inquiétante des Pyrénées que l’auteur plante le cadre de son dernier roman où le poids du passé se heurte de plein fouet à des secrets de famille, entre rancune et haine farouche. En effet lorsque des restes de 2 jeunes femmes sont retrouvés après la crue d’une rivière c’est l’ensemble de la famille Neyrat qui vole en éclat. Dénoncé par sa fille, le père est-il coupable du meurtre de sa belle-fille disparue des années auparavant ?

La maison des ruines de Ruby Namdar

Le professeur d’université Andrew Cohen a tout pour être heureux : un métier passionnant, l’admiration sans borne de ses élèves, deux filles magnifiques, une vie sociale enrichissante et même une jeune maitresse de 25 ans. Malheureusement un an avant le 11 septembre 2001, ses origines lui remontent comme un boomerang sous la forme d’horribles flash-back, entre Holocauste, massacres et destruction du temple de Jérusalem. D’où viendra sa rédemption ?

La Coupure de Fiona Barton

Après son premier opus à succès, on retrouve la journaliste Kate toujours aussi déterminée aux prises avec la découverte sordide sur un chantier du corps d’un bébé enterré là depuis les années 80. Mais cette histoire bouleverse également l’existence de 3 autres femmes qui vivaient dans le quartier au moment de la mort du bébé : Emma, sa mère Jude et Angela à qui on a volé sa fille à la maternité il y a 40 ans.

L’égarée de Donato Carrisi

Cela faisait un moment que l’on attendait le 3ème tome du « Chuchoteur » et de « l’Écorchée ». Et bien l’attente valait vraiment le coup puisque cet opus est tout aussi prenant et oppressant que ses deux prédécesseurs même s’il peut se lire ‘presque’ indépendamment. Entre passé et présent, lorsque Samantha est retrouvée après avoir été enlevée 15 ans auparavant, le détective Bruno Genko tente de remonter la piste de son ravisseur… 

Inexorable de Claire Favan

Après nous avoir habitué à des romans aussi violents que dérangeants, l’auteure nous livre un roman noir provoquant où l’on suit Milo qui malheureusement sera formaté bien malgré lui à la violence de par l’histoire de sa famille et surtout de par le regard et le jugement que porteront les personnes extérieures sur lui. La différence n’a jamais autant été blâmée que de nos jours. Mais l’amour d’une mère est plus fort que tout.

Le Signal de Maxime Chattam

Dans son nouveau roman, l’auteur renoue avec ses premiers amours avec un roman fantastique effrayant à souhait dans la lignée des meilleurs Stephen King. De sa plume acérée il nous entraine avec la famille Spencer au fin fond de l’Amérique où esprits vengeurs, sorcières et fantômes en colère n’ont pas fini de vous horrifier ! A ne pas lire le soir à la lumière d’une bougie sous peine de nuit blanche…

Le Manufacturier de Mattias Koping

Après son premier opus « Les démoniaques », l’écrivain poursuit sa descente aux enfers à la rencontre de l’horreur absolue avec ce second roman tellement inspiré par ce qui se passe de nos jours dans les cités ou encore de l’horreur de ce qui s’est passé dans les Balkans dans les années 90. Vaste programme que de partir à la découverte de ce qui se fait de pire dans la nature humaine !

Apocryphe de René Manzor

Après avoir reçu le Prix Cognac du polar francophone avec le second tome de sa trilogie « Celui dont le nom n’est plus », l’écrivain de thrillers à succès nous livre un original ‘Apocryphe’ (qui se dit d’une œuvre de fiction inspirée par des faits réels) biblique et épique de l’histoire de David de Nazareth, fils caché de son illustre paternel. Fruit de recherches très poussées, cet ouvrage entraine le lecteur à travers une fresque épique captivante.

Sinestra d’Armelle Carbones

L’auteure incontournable de thrillers psychologiques en huit clos à la plume acérée est de retour avec un ouvrage noir qui nous entraine dans les années 40, dans l’hôtel, le Val Sinestra au cœur des montagnes suisses. C’est ici loin de la guerre, que des mères et leurs progénitures ont trouvé refuge. Mais refuge n’est pas exactement le terme adéquat tant l’aura maléfique qui nimbe ce dernier le transforme en un véritable enfer.

J’ai encore menti de Gilles Legardinier

Pour son nouvel opus, l’écrivain fait certes, une infidélité à ses couvertures félines pleines d’humour, mais il ne déroge pas à la règle et nous offre, comme chaque année, cette petite dose tant attendue de bienveillance, de drôlerie irrésistible et d’empathie qui font du bien à l’âme. Une jolie réflexion sur le monde qui nous entoure et sur notre façon d’appréhender ce et ceux qui nous entourent.

Je partage

Article précédentTrends in Riviera #54
Article suivantPrésents de Beauté

Dernières tendances