samedi 24 juillet 2021

L’École du Journalisme de Nice s’ouvre à l’international

Je partage

Depuis 30 ans, l’EDJ de Nice forme des étudiants à tous les métiers du journalisme et sur tous les médias : télévision, radio, presse écrite, réseaux sociaux et web. Gros plan sur une école professionnalisante sans équivalent qui s’ouvre à l’international avec la possibilité de valider un Mastère en 4 ans dans un de ses établissements partenaires.

école de journalisme de nice études
Un de nos nombreux établissementspartenaires : le prestigieux Griffith

Les voyages forment la jeunesse, mais ils forment aussi le journaliste ! Qui n’a jamais rêvé de concilier voyage et études universitaires ? C’est désormais possible ! Et en gagnant un maximum de temps !

Le « Parcours international Bachelor + Mastère » de l’EDJ permet de devenir journaliste international et bilingue en 4 ans au lieu de 5. Oui, à l’EDJ, même si on sait compter, 3+1 font 5 ! 4 ans d’étude, une année économisée et un diplôme Bac+5 international en poche. Un cursus qui permet aussi d’être formé aux deux grands genres de la presse internationale : le journalisme à la française et le journalisme anglo-saxon. Chacun a son caractère. Chacun a ses exigences et son importance. Mais les deux sont fondamentaux pour s’implanter dans n’importe quelle rédaction du monde.

Au programme, des destinations alléchantes : le prestigieux Gri th Collège de Dublin ou l’université de Limerick en Irlande, UCLA Extension à Los Angeles ou bien encore Aristotle University de Thessalonique. Apprenez à découvrir un pays, une langue, une autre manière d’appréhender le métier de journaliste. Découvrez les locaux toujours surprenants des établissements irlandais dignes d’un décor d’Harry Potter. Sortez de votre zone de confort en vous immergeant dans une culture, une langue et le journalisme anglo-saxon très factuel. Bref, devenez en 4 ans, un journaliste multicarte, bilingue, et capable de travailler dans le monde entier. Un moyen d’allier voyage de n d’études et enseignement supérieur et de rassurer les parents toujours inquiets de voir partir leur progéniture de 20 ans, seul, à l’autre bout du monde. Avec l’EDJ, il y a un vrai suivi et un encadrement, nous accordons une attention particulière à nos étudiants pendant tout leur parcours à l’étranger.

De Nice à Los Angeles en passant par Dublin

Mais avant de faire le grand saut vers l’étranger, vous allez d’abord découvrir Nice : son paysage paradisiaque, son climat estival et son école de journalisme… Pas comme les autres ! Une école dans laquelle les journaux remplacent les manuels scolaires et les sacs de caméra font o ce de cartable. L’EDJ de Nice n’a qu’une seule philosophie : le terrain ! Le journalisme n’est pas un travail comme les autres. Son apprentissage nécessite même un petit supplément d’âme… exigeant, mais tellement passionnant, c’est un métier dans lequel on doit apprendre à lire entre les lignes, à se xer soi-même des limites et à toujours se remettre en question.

Des petites choses qui ne s’enseignent pas dans les livres ni dans les salles de classe. Cette école fonctionne comme un centre de formation. Pas d’amphithéâtres gigantesques et impersonnels ni de distance entre le corps enseignant et les étudiants. Chaque professeur, ici, connaît le potentiel de chacun : ses forces, ses faiblesses et son parcours. Les étudiants sont des « aspirants journalistes » et vont se confronter, dès leur première année, à la réalité du terrain, encadrés et conseillés par des professionnels certi és. « L’esprit de l’EDJ, c’est se faire à l’idée que l’on n’est plus des étudiants mais déjà des journalistes. » explique Marie Boselli, docteur en Sciences de l’Information, directrice et fondatrice de l’École du Journalisme de Nice.

école de journalisme de nice groupe d'étudiants
Les étudiants ont leur propre site d’actualités alimenté par les articles réalisés en cours.

Des professeurs journalistes… des journalistes professeurs !

« Si le prof est bon, l’étudiant est bon ! », a-t-on coutume de dire à l’EDJ. Les étudiants apprennent leur métier avec des journalistes professionnels en activité venus de tous les horizons médiatiques. Des enseignants pédagogues et patients, qui alternent entre leur rédaction et les salles de cours, entre le terrain de reportage et celui de l’apprentissage. Ils vont vous donner leur(s) secret(s) pour devenir un bon journaliste. Et leurs CV parlent pour eux ! Grand reporter à RMC ou Nice-Matin, JRI à BFM ou TF1, directeur d’antenne de Radio Monaco, commentateur sportif chez Radio France ou envoyé spécial pour France Télévision, ils viennent partager leur passion et leur expérience. Ils vous expliqueront ce que l’on n’apprend pas dans les manuels de journalisme : la débrouille, le bagout, comment se faire un carnet d’adresses ou comment se comporter dans une rédaction. Ces journalistes sont épaulés par des professeurs d’université, passionnés par la presse, qui ont adapté leur matière aux contraintes du genre. Enseignants, chercheurs, docteurs en droit, en économie, en science politique… L’équipe pédagogique est soudée et complémentaire pour aborder les fondamentaux de la presse. Le programme est varié: la déontologie, l’écriture, la maîtrise du matériel journalistique, des outils, le placement de la voix auxquels s’ajoutent des matières plus traditionnelles comme la culture générale, l’orthographe, l’anglais en conditions journalistiques, la littérature, la géopolitique, le droit…

Un centre de formation pour reporters en herbe

L’EDJ accueille des étudiants post bac, en Bachelor, pour une formation de 3 ans. Mais, elle forme aussi des étudiants en Mastère qui souhaitent se réorienter ou qui veulent acquérir les bases du métier. Des formations variées et des enseignements sur mesure en international, en information générale, en sport, en presse féminine et même en outils web dernière génération. En e et, toujours attentive aux demandes et aux besoins des rédactions, l’école devance les tendances ! Elle a, par exemple, mis au point, depuis plus de trois ans, un cours sur le journalisme 2.0 et les réseaux sociaux.

Elle forme aussi aux technologies de demain comme le mobile journalism (le MoJo), la prise d’image par téléphone. fake news, fact checking, data journalisme, vidéos de youtubeur : de nouvelles façons de raconter l’information avec de nouveaux outils et de nouveaux concepts. Contrairement aux idées reçues, une école de journalisme forme à de nombreux métiers di érents qui vivent une seconde jeunesse avec l’explosion des contenus internet. Dans la grande famille des métiers du journalisme, on trouve aussi bien : le reporter de guerre, le présentateur, le community manager, le grand reporter, le secrétaire de rédaction, le critique, le journaliste d’entreprise, le chargé de communication, le rédacteur, l’assistant de rédaction… etc. Nos étudiants sont tellement autonomes et « prêts à l’emploi », qu’on se les arrache dans les rédactions et certains Mastères n’ont même pas ni leurs études qu’ils font déjà de l’antenne sur RMC ou voient leurs articles publiés en Une de Nice- Matin !

école de journalisme de nice interview étudiant trottoir
Nice une ville rythmée par l’actualité et un cadre idyllique ! (Crédit photo : EDJ)

Les étudiants ont leurs propres médias !

Pour s’entrainer, les pros vous le diront, rien de mieux que de faire de l’antenne ! Ça tombe bien, tout est équipé ici pour les étudiants. Ils s’exercent sur leurs propres médias : un studio radio hyper moderne, un studio télé dernier cri et un site internet d’informations alimenté quotidiennement. Comme les grands, les étudiants ont leurs propres médias ! Chaque jour, ils peuvent faire de l’antenne, partager des contenus et créer des concepts. EDJ News, EDJ TV et EDJ FM sont la vitrine opérationnelle des travaux de nos étudiants.

Ces médias permettent à nos journalistes de rentrer en contact avec leurs lecteurs, les internautes, leurs auditeurs et leurs téléspectateurs mais aussi de se faire connaître et repérer par leurs futurs employeurs. C’est un terrain d’entraînement pour les futurs journalistes. C’est aussi leur outil de travail : sur ces médias sont publiés quotidiennement les articles de presse écrite, les photos, les sons, les journaux radio, les ashes, les reportages TV et les images des étudiants. Ils apprennent à travailler en équipe, diriger des chroniqueurs, éditorialiser l’actualité…

école de journalisme de nice radio étudiant
Des étudiants préparent la matinale radio d’EDJ FM.

L’EDJ : la grande famille des anciens !

Au l du temps, l’EDJ a gagné sa place au soleil. Ses étudiants sont devenus rédacteurs en chef, directeurs de média et ils mettent à disposition des « nouveaux » le réseau de l’école, notamment pour les offres d’emploi et les stages. Avec un taux d’insertion professionnelle de 90% en moyenne, l’EDJ peut se targuer d’être aujourd’hui l’une des meilleures écoles de journalisme de France. Chaque promotion est parrainée par un grand journaliste. Les stars du métier ne s’y sont pas trompées en acceptant de prêter leur nom à une promotion et de venir échanger avec leurs étudiants.

Ces professionnels reconnus viennent régulièrement à l’EDJ partager leur passion et leur expérience : Michèle Cotta, Alain Duhamel, Franz- Olivier Giesbert, Philippe Bouvard, Christine Ockrent, Arlette Chabot, Jean-François Kahn, Bernard Pivot, Harry Roselmack, Michel Drucker, Christophe Barbier… Plus récemment David Pujadas, Jean- Jacques Bourdin, Thomas Sotto, Xavier De Moulins ou Marc-Olivier Fogiel sont venus rejoindre la grande famille de l’EDJ. Une famille qui s’agrandit chaque année !

Je partage

Dernières tendances