mardi 29 novembre 2022

Escale gourmande à l’Hôtel du Cap Eden Roc

Je partage

L’Hôtel du Cap Eden Roc est sans nul doute l’un des palaces les plus emblématiques de la Côte d’Azur. Ce royaume de neuf hectares, entre ciel azur et mer indigo, dessine depuis plus d’un siècle et demi, le tourisme du prestigieux Cap d’Antibes. Celui-ci affiche d’ailleurs l’un des taux de fidélité les plus élevés de l’hôtellerie française. En effet, les hôtes du mythique palace ne s’y trompent pas, les 118 chambres et suites réparties en deux bâtiments et incluant trois villas, les trois restaurants dont un gastronomique avec une étoile au Michelin, le spa Eden-Roc by La Prairie, sans oublier la superbe piscine à débordement à l’abri des pins et des regards, offrent comme des airs de paradis sur Terre. 

Trends In Riviera 70 - Gastronomie

Tout commence en 1887, lorsque Antoine Sella rachète le Grand Hôtel du Cap. Cette belle bâtisse, d’architecture Second Empire, avait été imaginée par Hippolyte de Villemessant (également propriétaire du journal Le Figaro). En effet, ce dernier avait pour ambition de proposer aux hommes de culture et aux artistes, un endroit de villégiature loin de tout afin d’y raviver leur créativité. Mais c’est Antoine Sella, rejoint plus tard par sa petite fille Yolande Blazeix -Sella, qui décennie après décennie, façonne le mythe de l’établissement en y accueillant les plus grands noms de l’époque, comme Picasso, Chaplin, les Windsor, Agnelli, Le Chah d’Iran et Soraya, Joffre, Kennedy, Hemingway ou encore les Beatles. Scott Fitzgerald y écrira même ‘Tendre est la Nuit’ qui d’ailleurs s’y déroule : “C’est à mi-chemin de Marseille et de la frontière italienne, un grand hôtel au crépi rose, qui se dresse orgueilleusement sur les bords charmants de la Riviera. Une rangée de palmiers éventent avec déférence sa façade congestionnée, tandis qu’une plage aveuglante s’étend à ses pieds. Un petit clan de gens élégants et célèbres l’ont choisi récemment pour y passer l’été…” 

Il y a de l’étonnant et de la beauté dans ce qui paraît le plus simple.

Jules renard

En 1969, c’est la famille Oetker (qui possède également le Bristol à Paris, le Château Saint Martin à Vence ou encore l’Apogée à Courchevel) qui reprend les clés de la prestigieuse Maison après avoir eu un réel coup de foudre pour l’endroit en passant au large de celui-ci. Depuis 2005, Philippe Perd en assure la direction et l’excellence, accompagné d’une équipe de près de 500 personnes. « Ce qui est, c’est ce qui fut » comme le grava dans la pierre Anatole France. Et en effet, le palace n’en finit plus de se réinventer mais toujours dans le plus pur respect de tout ce qui a fait sa légende et son âme. 

Trends In Riviera 70 - Gastronomie
Lilian Bonnefoi

Les papilles n’y sont pas en reste puisque L’Hôtel du Cap Eden Roc ne propose pas moins de trois restaurants (le restaurant Eden-Roc, le restaurant étoilé Louroc et le Grill Eden-Roc.) et six bars. Depuis 2019, c’est le chef triplement étoilé du Bristol Paris, Eric Frechon qui assure la fonction de Chef consultant au sein de l’établissement, aux côtés de Sébastien Broda, Chef Exécutif, et de Lilian Bonnefoi, Chef Pâtissier. L’occasion idéale pour découvrir ou redécouvrir les créations très originales et savoureuses de ce dernier. En effet, Lilian Bonnefoi a reçu cette année, le Prix Passion Dessert 2022 décerné par le célèbre Guide Michelin, qui récompense depuis quatre ans le talent des pâtissiers, leur créativité, leur maîtrise technique ainsi que leur souci pour le développement durable. 

Trends In Riviera 70 - Gastronomie

Autour d’un café Cubain, espuma de café grillé, crème glacée fumée à la feuille de tabac, crémeux au vieux rhum ambré

Cela fait aujourd’hui 27 ans, que Lilian Bonnefoi régale les hôtes de l’Hôtel. Passionné depuis toujours de haute gastronomie et de restauration, il s’oriente très vite vers un CAP pâtissier dans lequel il s’épanouit tout en créativité. Il fait ses premières armes en 1990, au sein de la prestigieuse brigade de la Maison Trois Gros, tout d’abord en tant que chef de partie, puis sous-chef pâtissier. Mais l’appel de la découverte du monde est plus fort et il s’envole vers les Etats-Unis avant de prendre direction du service pâtisserie de l’Hôtel Guanahany, à Saint-Barthélémy.  C’est à son retour en France en 1995, qu’il intègre le mythique Hôtel du Cap-Eden-Roc, où il dirige aujourd’hui une brigade de quinze pâtissiers, un chocolatier et trois boulangers. En 2008, il est sacré Meilleur Chef Pâtissier de la Côte d’Azur. A 38 ans, Lilian ne compte pas s’arrêter là et il continue à repousser les limites encore et encore faisant toujours plus preuve d’audace et d’imagination. Depuis toujours, ce dernier a également à cœur le respect de l’éthique et de l’environnement. Pour ce faire il a choisi de travailler avec de nombreux maraîchers et arboriculteurs de la région afin de proposer aux clients le meilleur des produits locaux et de saison.  Comme le miel, qu’il prélève directement au sein des rûches de l’établissement. C’est ainsi que l’on peut déguster avec ravissement des créations originales et pleines de caractère comme le Citron de Menton et sa fine coque de meringue, pulpe confite, feuille à feuille croustillantes, et son sorbet pomme verte-basilic, les délicates Rhubarbe et fraises des bois, avec leur Pochée et compotée de rhubarbe, crumble croquant, et sorbet rhubarbe fraîche ou encore l’audacieux Autour d’un café Cubain avec son Espuma de café grillé, crème glacée fumée à la feuille de tabac, et son crémeux au vieux rhum ambré. De véritables invitations au voyage pour les papilles…

Trends In Riviera 70 - Gastronomie
Citron de Menton, pulpe confite, feuille à feuille croustillantes, sorbet basilic
Trends In Riviera 70 - Gastronomie

Je partage

Dernières tendances