samedi 25 septembre 2021

Des garde-temps à l’heure d’été

Je partage

Pièce indispensable de la belle saison grâce aux manches qui raccourcissent, les garde-temps en profitent pour se mettre sur leur 31 et passent avec enthousiasme à l’heure d’été. Place à des atours pleins de vitalité et de couleurs et à des complications et aux fonctions parées pour l’été et les vacances. De la montre de plongée prête à affronter les profondeurs de la Grande Bleue aux garde-temps GMT ou Worldtimer qui ne connaissent pas la notion de jet lag, chacun est sûr de trouver l’objet précieux de toutes ses envies. Suivez le guide…

Invitations au voyage

Que ce soit pour appeler quelqu’un qui habite à l’autre bout du monde ou encore lors d’un voyage, la question de l’heure qu’il est dans un autre endroit de la planète est souvent particulièrement délicate. Mais c’est sans compter sur les fonctions GMT et Worldtimer (ou Heure Universelle) qui se montrent des compagnes de voyage tout particulièrement utiles. En effet la fonction GMT, créée en 1954 et aujourd’hui incontournable, permet la lecture de deux fuseaux horaires différents sur un même cadran. Mais cette dernière n’affiche donc qu’une seule heure en plus de celle locale. Ce qui n’est pas le cas de la fonction Worldtimer qui propose la lecture des 24 fuseaux horaires. Elle permet d’un simple coup d’œil de connaître l’heure qu’il est partout dans le monde.
A l’image de Hublot qui pour sa Big Bang Unico GMT a développé un tout nouveau module GMT breveté aussi simple d’utilisation que de lecture. En effet, par simple pression d’un poussoir le second fuseau horaire est mis à jour et tout comme l’heure de domicile se lit grâce à une deuxième aiguille fléchée. Patek Philippe avec sa référence 7130 Heure Universelle pour femme en est également la parfaite illustration avec ses 24 fuseaux en or gris et son cadran gris bleu guilloché à la main. Outre l’heure locale, Les heures des 23 autres fuseaux se lisent en un coup d’oeil sur le disque 24 heures, tournant dans le sens antihoraire à l’intérieur du disque des villes. La Montblanc Heritage Spirit Orbis Terrarum interprète à sa manière la fonction Worltimer grâce à son cadran en verre saphir qui affiche en son centre une représentation des continents vue du pôle nord entourée des noms de 24 villes représentant les fuseaux horaires respectifs. Frédérique Constant a également revisité pour le dernier Baselworld son iconique Classic Worldtimer Manufacture avec ses tons chocolat et dorés et sa mappemonde gravée. Avec sa nouvelle Clifton GMT réserve de marche, Baume & Mercier affiche avec clarté et simplicité aussi bien la date, la réserve de marche que le GMT.

De la couleur sinon rien

Évidemment que l’été est propice à afficher au poignet un garde temps aussi coloré que gai. En effet du cadran au bracelet, les garde-temps nous en font voir de toutes les couleurs et s’affichent haut et fort comme les accessoires précieux de l’été. Du bleu au rose profond en passant par le violet et le blanc immaculé, les montres s’accordent à toutes les tenues et tous les styles. C’est ainsi qu’en hommage à la Princesse Charlène de Monaco les Ateliers deMonaco ont imaginé en 2009 son modèle La Sirène déclinée cette année dans une version Rubis toute de rouge vêtue, du bracelet à l’arc en ciel rouge de pierres précieuses de son cadran. Avec sa Momento Fendi Flowerland, Fendi décline son thème iconique en version garde-temps plein de peps et de fantaisie avec ses fleurs vives. La Jaeger-LeCoultre Rendez-Vous Celestial avec son cadran en émail, son disque du ciel en lapis-lazuli peint à la main, et sa lunette sertie offrant un dégradé de saphirs nous entraine dans un doux voyage inspiré du passage des constellations. Pour la belle saison Vacheron Constantin habille sa Patrimony Petit modèle de couleur avec sa boite en or rose et son bracelet en alligator violet brillant. Un savant mariage d’élégance et d’une pointe d’originalité. Breguet complète également sa série emblématique de Reine de Naples Mini avec une version colorée de son garde temps reconnaissable au premier coup d’œil à son cadran en nacre et son compteur d’heures excentré à 6h. Les chiffres sont ici bordés de rose vif parfaitement assortis au bracelet de cuir fuschia également. C’est en bleu profond que Zénith voit la vie avec son Heritage 146, sa toute nouvelle série Vintage inspirée d’une montre des années 1960 et dotée d’un mouvement El Primero.

Plongée dans l’été

Incontournable de la belle saison et de tout sportif qui se respecte, la montre de plongée se reconnaît à sa lunette tournante caractéristique et ses indicateurs très lisibles. Mais pour être qualifiée comme telle, une montre de plongée doit répondre à des conditions très précises régies par la norme ISO 6425 comme une étanchéité d’au moins 100m, la présence d’une lunette unidirectionnelle graduée sur 60 minutes avec des graduations clairement identifiables toutes les 5 minutes et visibles dans l’obscurité à 25 cm de distance afin de garder le contrôle du temps, un indicateur de fonctionnement de la montre ou encore une résistance chimique à l’eau salée, aux chocs thermiques… En hommage aux pionniers qui ont révolutionné l’exploration sous-marine (comme Jacques Mayol, William Beebe ou encore Jacques Cousteau), la Maison Omega a imaginé sa collection Planet Ocean qu’elle revisite cette année avec notamment « Deep Black » une nouvelle collection en céramique capable de résister à une profondeur de 600m. Le parfait mariage entre élégance et technicité. Cette année Tudor complète également sa collection phare Heritage Black Bay avec une version Steel étanche à 200m, toute en acier avec insert de lunette en acier brossé qui introduit également dans la ligne pour la première fois la fonction date. Avec son modèle Diver Le Locle, Ulysse Nardin s’inspire d’un authentique modèle de la Maison imaginé en 1964 mais le projette avec talent dans la technologie de 2017. Chez Chopard c’est le modèle Happy Sport qui se dote d’un modèle aussi technique que branché avec son étanchéité à 300m et ses iconiques diamants mobiles : le Happy Ocean. Avec sa Fifty Fathoms Bathyscaphe présentée en 2013, Blancpain revisite ses premières éditions vintage. La marque le présente cette année dans une version 38 mm habillée d’un bleu abyssal, qui n’est pas s’en rappeler les fonds marins.

Je partage

Article précédentBecs Sucrés
Article suivantLe dirigeable est de retour

Dernières tendances