vendredi 20 mai 2022

Le top 10 des montres de forme : Etre au carré avec soi même

Je partage

Le mois de janvier est là et avec lui sa cohorte de bonnes résolutions. Parmi celles-ci, pourquoi ne pas ajouter la nécessité de sortir des sentiers battus en matière d’horlogerie ? 

Le conformisme est sans doute le fléau de notre société de consommation. On sait cette situation être en partie le fruit de la communication de masse dont le but est de parvenir à nous faire consommer à tous la même chose. Même averti, il est difficile d’y résister. Dans ce secteur, on pourrait croire les ultras-riches dont les moyens devraient les protéger de ce fléau, à l’abri de céder au besoin d’acheter certains produits considérés comme des biens positionnels. Seulement, nombreux sont ceux à avoir le besoin de se sentir appartenir à une tribu aussi adhèrent-ils aux produits horlogers à ceux choisis par les membres les plus influents de leur classe sociale. Maintenant, les libres penseurs pourront avoir envie de quelque chose d’autre. En matière de montres, ils auront l’embarras du choix s’ils cherchent un peu. Et parmi les garde-temps ayant une forte identité, ils retiendront ceux étant tout sauf ronds. 

Se servir directement au tonneau 

Parmi les formes horlogères les plus retenues par les hommes de pouvoir, celle dite « tonneau » est sans doute la préférée. Et ce n’est en rien une nouveauté puisque dès les années 1920, ce dessin de boîtier avait la cote chez les jeunes adultes ayant les moyens de se démarquer de la majorité de leurs contemporains portant encore des montres de poche. Avec le renouveau des pièces mécaniques dans les années 1990, les horlogers ambitieux en quête d’une rapide notoriété devaient, comme Franck Muller, capitaliser sur des formes tonneau afin d’attirer l’attention des « dandys » de la fin du XXème siècle. A l’aube du troisième millénaire, la manufacture Audemars Piguet mais également Richard Mille, l’ancien patron de Mauboussin, ont immédiatement compris, dans la foulée de la petite manufacture indépendante Urwerk et de ses formidables montres de formes, combien il était important de proposer des pièces d’horlogerie dotées d’habillages capables de rompre avec la tradition. Convaincu, Richard Mille proposait la ligne RM dont la caractéristique principale était leur forme tonneau. Certains y voient l’évolution futuriste des produits de la manufacture de Genthod (Franck Muller). Ces pièces, comme la célèbre J12 de Chanel sont de toute évidence une réinterprétation contemporaine de produits ayant choisi de rester classiques. Dans les deux cas ces produits sont des succès comme le sont les modèles leur ayant servi d’inspiration. D’autres, arrivés plus tard comme Hublot,ont fait le choix avec la Spirit of Big Bang Black Magic de développer une gamme de pièces de forme pour toucher une clientèle sensible à ces produits à forte identité identifiables. Libre à chacun de leur trouver des ressemblances, toujours est-il que les puristes prendront soin d’apprécier la fibre de carbone et les autres produits dérivés de l’industrie aéronautique ou automobile avec une certaine circonspection. Car ces matériaux dont la noblesse est infiniment commerciale, sont pour la plupart faiblement résistants à l’abrasion et aux UV ce qui a pour effet d’en réduire la durabilité dans le temps et, par induction, la valeur. Quand on sait le prix de la plupart de ces produits habillés de la sorte, il y a de quoi laisser songeur.  

Etre au carré dans ses choix 

Les garde-temps carrés ont également la cote depuis quelques années, surtout depuis la sortie dufameux chronographe Monaco de TAG Heuer en 1998. Véritable quadrature du cercle, cette forme accrochant bien le regard a eu son heure de gloire dans le courant des années 1960 puis, à l’aube des années 1980, avec les pièces à quartz. Longtemps oubliée, elle revient en force sans doute en raison de l’engouement du public pour les instruments dits « vintage » qui, comme le fameux Seventies Chronographe Date Panorama de Glashütte Original, sont justement inspirés de ceux des « Sixties » ou des « Seventies ». D’autres maisons préfèrent piocher dans l’universaéronautique pour faire revivre le carré horloger. C’est le cas de Cartier avec la Santos, une référence que l’on sait avoir été inventée en 1904 par Louis Cartier pour son ami Alberto Santos Dumont, le célèbre dandy aérostier et pionnier du vol en aéroplane. Maintenant, les adeptes de produits ayant une esthétique puissante d’inspiration militaire et aéronautique, se tourneront vers la BR01 de Bell & Ross. Et ils ne seront pas déçus car la pièce a quelque chose d’impressionnant avec sa taille de pendulette. Il faut aimer, mais une chose est certaine, cette montre ne laisse jamais indifférent. La manufacture Panerai propose, elle aussi, une combinaison originale en matière de volumes visuellement impactants avec, en sus, une démarche graphique la poussant à se projeter dans le futur. Cette solution est, à ce jour, un des moyens les plus efficaces pour se faire remarquer d’une clientèle pour qui l’horlogerie est un outil spéculatif comme les autres avec, en sus, la faculté de dire en une simple apparition, la position sociale de son propriétaire. 

Maintenant, certains préfèreront peut être avoir au poignet des instruments aux volumes qui, tout en étant moins rugueux ne sont pas pour autant passe-partout. Les esthètes feront souvent le choix du rectangle : une forme empruntant au tonneau l’effet allongé sur le poignet et au carré la rigueur de ses lignes. Durant les premières années de la reprise horlogère, soit entre 1994 et 2005, la manufacture Jaeger-LeCoultre a su, avec la Reverso, faire se focaliser l’attention des amateurs en quête d’un bijou horloger capable de dire d’eux leur originalité. Son étonnant boîtier réversible sur son brancard y est pour beaucoup, mais sa forme générale aussi. Seulement, l’augmentation régulière du prix de ce produit associée à la volonté de son patron de l’époque d’internationaliser la marque en capitalisant sur une stratégie valorisant les garde-temps ronds, a fait lentement se détourner la clientèle, essentiellement européenne, de ce produit ayant contribué par son originalité à relancer l’engouement pour les montres mécaniques. Mais cette pièce n’est heureusement pas la seule tocante à oser des formes inspirées du passé, mais cette capacité fera l’objet d’une prochaine analyse.  A suivre donc ! 

Je partage

Dernières tendances