samedi 27 novembre 2021

Laurence Graff ou quand l’art rencontre la joaillerie

Je partage

L’art contemporain et les diamants sont deux passions que Laurence Graff transmet à travers son talent et sa créativité.

Il tombe sous le charme des pierres précieuses dès son enfance : les diamants se révèlent
être une véritable source d’inspiration pour Laurence Graff. Une attirance envers les gemmes
qu’il n’explique pas. Fascination, appréhension, concentration, les sentiments se mêlent lorsqu’il les observe, les touche, ou les regarde tout simplement. « Notre métier concerne les émotions, c’est pouvoir voir dans le cœur d’une pierre et se connecter avec ses possibilités. » Après les diamants, il commence à s’intéresser aux rubis, aux émeraudes et aux saphirs. Graff voit ainsi le jour en 1960. Quelques années plus tard, c’est à l’international qu’il souhaite étendre son talent. Il entreprend ainsi une série d’expositions et de voyages à travers le monde. Au fil des années, Graff connaît un succès fulgurant à l’échelle mondiale.. Aujourd’hui, il possède 60 magasins dans le monde entier d’ Amérique du Sud, du Canada, d’Afrique du Sud ou encore d’Australie, les plus belles pierres sont passées entre les mains de Laurence Graff. C’est l’entreprise qui fait le choix d’acquisition des pierres, puis qui les travaillent jusqu’à leur finition. L’art contemporain prend également une place importante dans le cœur du « roi des Diamants ».

Laurence Graff est aussi l’un des plus grands collectionneurs d’art au monde. Dans sa galerie, toutes sortes d’œuvres, de Pablo Picasso à Andy Warhol, en passant par Francis Bacon. Une nouvelle idée lui vient pour sa nouvelle collection de joaillerie : pourquoi ne pas associer l’énergie que procure l’art contemporain à la beauté et la finesse d’une parure ? l’inspiration se nomme Cy Twombly, grand artiste américain décédé en 2011. « Je collectionne l’art moderne et contemporain depuis de nombreuses années, et j’ai toujours été fasciné par Cy Twombly et d’autres artistes dans son œuvre, dont Christopher Wool. Les grandes toiles sur lesquelles ils peignent des griffonnages intensément physiques sont remplies d’une énergie urgente », a expliqué le maître joaillier. C’est la toile « Untitled, 1968 [New-York City] » qui a inspiré la nouvelle collection Graff. Mais comment peut-on passer d’une œuvre d’art à un bijou ? C’est le challenge qu’a eu le plaisir de relever Laurence Graff. « C’était un défi de capturer l’essence de ces œuvres ». Un résultat qui s’inscrit dans la lignée de la marque Graff. A la fois raffinées et spectaculaires, les lignes et les courbes de ces nouveaux bijoux dévoilent une boucle infinie, qui s’accordent parfai- tement avec de l’or blanc 18K. on retrouve dans cette collection sa signature: des diamants et des rubis impressionnants, le secret de l’amour de Graff pour les plus belles gemmes du monde. « Je suis absolument ravi des nouveaux bijoux, qui capturent succinctement ce que j’aime le plus de l’art moderne : la spontanéité. »

Je partage

Dernières tendances