lundi 27 septembre 2021

Mercedes EQC Le futur de Mercedes-Benz

Je partage

Présenté en septembre dernier au musée Artipelag de Stockholm, puis au niveau mondial lors du salon de Paris, le SUV Mercedes 100% électrique sera commercialisé à l’horizon de l’été 2019, c’est-à-dire demain.

La marque à l’étoile se lance à son tour dans l’univers du 100% électrique avec un SUV au style épuré et résolument moderne. Premier modèle de la gamme zéro émission EQ, le EQC 400 que l’on pourrait comparer en taille à celle d’un GLC se veut confortable, sécurisant et fonctionnel. Il incarne également le luxe contemporain, faisant référence au passé tout en étant tourné vers le futur. “L’EQC propose une mobilité électrique adaptée au quotidien dans un ensemble très particulier: l’EQC est une voiture électrique et, en même temps, une Mercedes à 100%”, a déclaré Dieter Zetsche, président de Daimler AG et PDG de Mercedes-Benz Cars, lors de sa présentation. Côté technologie, le Mercedes Benz EQC est équipé de deux moteurs électriques installés sur chaque essieu et produisant en combiné 408 chevaux et 765 Nm de couple. De la puissance à revendre donc gérée d’une manière particulièrement astucieuse. Les ingénieurs ont expliqué que les deux moteurs sont configurés différemment afin d’obtenir une stratégie de fonctionnement sophistiquée. L’essieu avant produit l’effort optimal pour disposer d’une conduite souple, alors que l’arrière vient ajouter du dynamisme quand cela est nécessaire. Tout cela se déroule sans que vous en ayez réellement conscience, mais votre impression sera celle d’être aux commandes d’un véhicule d’une très grande homogénéité. Selon toute vraisemblance l’autonomie de ce SUV électrique serait de 450 kilomètres, selon la norme NEDC. Ce qui ouvre des perspectives vraiment intéressantes pour vos déplacements. Côté performance, l’EQC impressionne malgré son poids respectable de 2,4 t avec un dynamisme remarquable. Il ne lui faut que 5,1 secondes pour passer de 0 à 100 km/h avant d’atteindre sa vitesse maximale située à 180 km/h. L’histoire ne fait que commencer.

Je partage

Dernières tendances