dimanche 19 septembre 2021

Orient Express, Renaissance d’une légende

Je partage

Le train le plus mythique du monde ne cesse de captiver et de faire parler de lui, 140 ans après son lancement. Présentation d’une saga éclatante et d’une renaissance inédite.

Qui n’a jamais rêvé de grimper à bord de cette embarcation légendaire qui a inspiré les écrivains, passionné les voyageurs et vu s’installer dans ses wagons d’illustres personnages… C’est en octobre 1883 que le Train Express d’orient, rebaptisé quelques années plus tard orient-Express a réalisé son premier voyage de Paris à Constantinople. Surnommé « le roi des trains, le train des rois », il a conjugué innovation et raffinement. A l’époque, ses cabines équipées par des accessoires modernes tels que le chauffage central, l’eau chaude et l’éclairage à gaz fascinent. Les détails sont soignés, et les visiteurs découvrent un intérieur tapissé, des peignoirs marqués du sceau de la compagnie et des détails de soie, de marbre ou encore des coupes en cristal et des couverts en argent. En 1920, c’est finalement au maître verrier René Lalique que l’on confie la mise en place de panneaux de verre ou encore la décoration de la fameuse voiture-bar-restaurant 4160 qui feront de ce train l’un des terrains d’expression les plus prolifiques de l’Art Déco. Parmi les mécènes qui ont permis à ce projet de voir le jour, on note la présence de Léopold II, roi des Belges qui a soutenu la vision de l’ingénieur, Georges Lambert Nagelmacers. Frappé par la modernité des voitures-lits et des voitures-restaurants et leur capacité à bouleverser la géographie du monde, il abandonne les affaires pour se consacrer au projet de sa vie : mettre sur les rails des trains luxueux traversant les pays d’Europe et conduisant d’une traite les voyageurs aux portes de l’orient.

La construction d’un mythe

Au fil des années, d’illustres personnages ont posé leurs valises à bord de ces prestigieux wagons. Agatha Christie, véritable habituée, appréciait notamment ce lieu d’observation extraordinaire. L’auteur du fameux Crime de l’orient Express fait partie des nombreux écrivains qui, de John Dos Passos à Valéry Larbaud en passant par Pierre Loti ou Frédéric Dard, puiseront leur inspiration dans ce train légendaire. Dès 1883 et jusqu’au milieu des années 1950, l’orient Express transportera également de nombreuses célébrités dont Albert Einstein, Joséphine Baker, Lawrence d’Arabie, Marlène Dietrich, Gabrielle Chanel, Jean Cocteau ou Ingrid Bergman. Sans oublier, la mystérieuse Mata Hari. Danseuse et agent double, elle fit de l’orient Express l’un de ses transports privilégiés, voire son quartier général pendant la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, propriété de la SNCF et du groupe AccorHotels, la marque orient-Express fascine tout autant qu’elle intrigue. Avec l’ambition de remettre ce train sur les rails, ces deux entités ont décidé de développer une identité autour de ce nom iconique. Aujourd’hui, il reste un train composé de sept voitures, propriété de la SNCF, dont certaines sont notamment classées au titre de monuments historiques. Entièrement restaurées, ces ambassadrices itinérantes de l’Art déco français circulent à titre exceptionnel pour des événements et des voyages privés.

Venise Simplon orient-Express…

Pour vivre l’expérience d’un voyage dans le temps, c’est à bord du prestigieux Venise Simplon-orient-Express qu’il faut embarquer. Propriétés de la société Belmond, chaque voiture a été soigneusement restaurée pour retrouver sa splendeur d’antan et offrir à ses passagers l’une des expériences les plus mémorables possibles. Personnel en uniforme, voitures aux couleurs étincelantes, dès l’arrivée le décor est posé. Au départ de plusieurs capitales et notamment Paris, ce train vous transporte à travers l’Europe et vous fait découvrir des destinations aussi captivantes qu’Istanbul, Budapest ou Venise. Installé dans un décor luxueux, il suffit de profiter du paysage qui s’offre à vous et de vous laisser porter à la rencontre de cultures et d’ambiances totalement différentes. Cristal, tentures, boiseries cirées… Les finitions intérieures ne laisseront personne indifférent. Côté cabines, il est possible d’opter pour une cabine double, agencée comme un salon. Et l’on note que le soir, les cabines doubles se transforment en chambre douillette avec deux lits superposés. Et si vous préférez les plus grands espaces, les cabines suites se composent de deux cabines communicantes. Et du côté des saveurs ? A bord du Venice Simplon- orient-Express, on profite de menus gastronomiques. Les plats servis à bord sont fraîchement préparés dans les cuisines du train par le Chef Christian Bodiguel et son équipe de cuisiniers. Tout au long du parcours, le gastronome se ravitaille en produits frais. En regardant par la fenêtre, il est possible de l’apercevoir inspecter une caisse de homards de Bretagne, de tomates de Provence ou d’agneaux des prés-salés du Mont-Saint-Michel. Parmi les wagons restaurants, on remarque la voiture décorée par René Lalique baptisée « Côte d’Azur ». Construite en 1929, elle arbore des vitres opaques bleutées. Cette splendide voiture a fait ses débuts au sein du Côte d’Azur Pullman Express avant de rejoindre le Deauville Express. Elle revenait sur les rails de la Côte d’Azur lors de voyages hivernaux et a longtemps relié Paris à Calais pour transporter les passagers de la Flèche d’or. En 1981, le Venice Simplon orient-Express la récupère dans une voie de garage lugubre et morne et la restaure à Brême pour lui offrir une nouvelle destinée. Prêt pour le grand départ? Le train n’attend plus que vous.


www.belmond.com

Je partage

Dernières tendances