mardi 29 novembre 2022

Rondini, la transmission d’une histoire familiale

Je partage

Cet été, la maison Rondini, créatrice de la chaussure tropézienne, fête ses 95 ans. Une marque familiale et historique, popularisée grâce à ses clients célèbres.

Depuis 1927, la maison Rondini connaît un succès sans failles. La raison de cette réussite ? Des Tropéziennes originales, issues d’un savoir-faire exclusif et familial. Bientôt centenaire, l’histoire de la plus ancienne maison varoise débute grâce à Dominique Rondini. L’entrepreneur décide de se lancer dans la fabrication de sandales : un modèle unique s’offre à la clientèle… La Tropézienne classique évidemment ! Des années plus tard, il est secondé par son fils, Serge, permettant d’étoffer la gamme. En 1983, la troisième génération prend la relève ! Un élan de modernité encouragé par Alain, petit-fils du fondateur. Passionné par l’odeur du cuir et son artisanat, cet enfant du pays apprend tous les rudiments du métier pour préserver ce joyau familial. Saison après saison, l’entreprise s’agrandit pour atteindre une dizaine d’employés l’hiver, et le double l’été ! A l’atelier comme en boutique, la famille Rondini partage l’amour du travail bien fait. Cinq valeurs rythment leurs créations : robustesse, souplesse, sobriété, régularité et professionnalisme. Des engagements visibles depuis leur compte Instagram @rondini_officiel, mettant en scène la fabrique accolée au magasin. Un aperçu des coulisses comme un gage d’authenticité. « Travailler en famille, c’est la transmission d’une histoire et de valeurs communes. C’est aussi travailler en harmonie, avec une vraie cohésion qui tend vers le même objectif de la satisfaction de nos clients. Qui, pour certains, c’est aussi une histoire de famille ! »

Loin des cadences industrielles, la famille Rondini vend environ 13 000 paires de sandales par an. Un succès « made in Saint-Tropez », généré grâce à la trentaine de modèles conçus depuis l’ouverture. La mythique boutique, située rue Clemenceau, séduit grâce à ses matériaux de qualité : « des cuirs à semelle français tannés à l’écorce de chêne pendant 12 mois ». Plusieurs étapes sont nécessaires pour obtenir la sandale parfaite : montage, couture, collage, assemblage… Près de deux heures de travail minutieux effectué à la main.
Pratiquement rien n’a changé depuis 1927, de la conception à la vente. Ce sont les mêmes emporte-pièces qui façonnent les modèles phares de la marque : l’ultra-féminine Bikini, l’élégante Saint-Raphaël, l’incontournable Tropézienne ou encore l’original Serpent. « Mon père, Serge, a créé et offert cette paire à ma mère, à l’occasion de leurs fiançailles. Il ravit encore aujourd’hui de nombreuses clientes ». Inspirée des Spartiates, chaque pièce répond à une esthétique chic et intemporel. Tantôt en cuir tressé, en python naturel ou même en crocodile véritable, il y en a pour tous les styles ! La célèbre sandale à quatre ou cinq lanières doit sa renommée aux multiples vedettes qui l’ont portée. De Kate Moss, à Brigitte Bardot, en passant par Marlene Dietrich, les plus grands l’ont adoptée ! La maison Rondini compte parmi ses premières clientes l’illustre romancière Colette. Aujourd’hui symbole de la ville, la Tropézienne s’affiche dans tous les looks : avec un jean, une jupe ou même une robe de soirée. C’est l’idéal pour cet été ! Portées aux quatre coins de la planète, les créations Rondini ne sont disponibles qu’à la boutique familiale, au cœur de la cité du bailli de Suffren, et sur leur site internet. Pour obtenir une paire des sandales tant convoitées, il faut débourser en 130 et 300 euros selon la gamme choisie. Le petit plus ? L’atelier commercialise les Tropéziennes classiques pour les plus jeunes. Et certains modèles comme la traditionnelle Saint-Pierre, la confortable Saharienne ou encore la bien-aimée Égyptienne se déclinent pour le vestiaire masculin. La marque propose également des accessoires : sacs de plages, ceintures et mêmes cabas en cuir. Rondini c’est quatre-vingt-quinze ans d’expertise, transmis depuis quatre générations. Une tradition familiale pour une marque incontournable et une sandale devenue culte.

Je partage

Article précédent
Article suivant

Dernières tendances