samedi 27 novembre 2021

Sosno squatte l’Antique

Je partage

Jusqu’au 23 janvier prochain, le Musée d’Archéologie de Nice Cimiez organise sur le site antique de l’ancienne cité de Cemenelum, une très originale exposition qui regroupe près de de 70 œuvres de l’artiste peintre, photographe, plasticien et sculpteur Sacha Sosno. Très justement nommée « Sosno squatte l’Antique », ses œuvres sont présentées in situ, parmi les vestiges romains et à travers les salles du Musée. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur cet artiste inoubliable, créateur du concept de l’oblitération ( cacher pour mieux montrer ) qui lui a été largement inspiré par ses travaux en tant que photographe.

Alexandre Joseph Sosnowsky, plus connu sous le nom de Sacha Sosno est né en 1937 à Marseille d’un père estonien et d’une mère niçoise. C’est tout naturellement que la famille s’installe dès son adolescence à Nice. Pour la petite anecdote, ils emménagent au Regina, la superbe résidence qui fut en d’autres temps l’hôtel de la reine Victoria, à seulement quelques pas du Musée d’Archéologie… L’Art s’invite à sa porte très vite, puisqu’à l’époque son voisin de palier n’est autre que Henri Matisse, avec qui il découvre la peinture. Mais entre Sosno et l’archéologie c’est également une longue histoire, qui prend ses prémices dans le Jardin des Arènes de Cimiez à côté du site archéologique, et qui se poursuit au cours de son service militaire à Toulouse au début des années 60, où il découvre le plus grand gisement de tombes gallo-romaines en France, en collaboration avec le CNRS. C’est ainsi qu’il nit son service en tant qu’archéologue. Cette passion pour l’Antiquité le poursuivra tout au long de sa carrière artistique. Grâce à sa technique d’oblitération, il réinterprète des figures emblématiques de l’Histoire comme Apollon, Poséidon, Vénus, ou encore César. Il a également beaucoup travaillé la représentation de la colonne et des matériaux comme le marbre et le bronze.

Comme l’explique Bertrand Roussel, Directeur des Musées d’Archéologie de la Ville de Nice : « Sacha Sosno a beaucoup utilisé des figures antiques pour les oblitérer, dès lors, il nous a semblé indispensable de proposer un dialogue entre le site archéologique de Cimiez et les œuvres de Sacha Sosno. C’est pour cette raison que nous organisons cette rencontre entre l’antique Cemenelum et le grand artiste qu’est Sacha Sosno. » Une jolie façon de souligner l’intemporalité et l’universalité de ses œuvres et de l’art en général. Pour ce faire Bertrand Roussel a choisi en étroite collaboration avec Mascha Sosno (l’7pouse de l’artiste disparu) chacune des œuvres présentées ainsi que les emplacements où elles sont exposées. Les grandes sculptures d’acier comme Poséidon, les Grands Torses, les Têtes Carrées et les Colonnes trouvent ainsi tout naturellement leur place dans les vestiges offrant ainsi une vision inédite du site antique de Cemenelum. Les salles du Musée, qui abritent déjà nombre de chefs-d’œuvre antiques, servent d’écrin aux autres sculptures, de plus petites tailles.

A découvrir absolument !

Exposition « SOSNO SQUATTE L’ANTIQUE» Jusqu’au 23 janvier 2022
(sauf les mardis)
Musée d’Archéologie de Nice / Cimiez / 160, avenue des arènes, 06000 NICE Téléphone : 04 93 81 59 57 musee.archeologie@ville-nice.fr

Je partage

Dernières tendances