lundi 27 septembre 2021

Star de la beauté

Je partage

L’acide hyaluronique.

Molécule phare dans le domaine de la chirurgie esthétique, l’acide hyaluronique a facilement trouvé sa place dans les cosmétiques. Quelles sont ses qualités, pourquoi et comment doit-on l’adopter ? Il est temps d’être transparent (comme les étiquettes de formulation des nouveaux produits de beauté) !

Découverte en 1934, cette « éponge » à eau naturellement présente dans notre organisme, assure le rebondi de la peau et aussi l’éclat du teint. Comment cela fonctionne ? Grâce à sa capacité à contenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau, l’acide hyaluronique gonfle sous le derme pour combler rides et plis. Le hic : sa production diminue de 6 % tous les 10 ans. Ainsi, la peau se dessèche, se fragilise et se ternit et des rides apparaissent. Logiquement, les laboratoires cosmétiques ont alors eu l’idée de l’intégrer dans la formulation de leur produit pour maximiser l’hydratation au fil des années. A savoir avant de tomber dans une frénésie shopping : c’est le poids moléculaire de l’acide hyaluronique qui détermine sa capacité à agir à différents niveaux du derme. Il existe 3 poids moléculaires (haut, moyen et bas) qui indiquent la qualité d’hydratation en surface ou en profondeur. C’est le poids « bas » que l’on trouve en majorité dans les cosmétiques hydratants puisque les molécules plus petites pénètrent plus facilement dans la peau. Le niveau le plus « haut » va quant à lui plutôt rester en surface pour jouer un rôle de barrière contre les agressions extérieures comme les UV ou la pollution. C’est donc le moment de bien lire les étiquettes ! L’allié du maquillage-soin ? L’ère du « cake face » qui consistait à additionner les couches de maquillage semble bel et bien révolue. Aujourd’hui, les beautystas souhaitent faire du bien à leur peau tout en se sublimant. La solution make-up infusé à l’acide hyaluronique semble tout indiquée ! Invisible dans la formulation, cette molécule va permettre à un fond de teint ou un rouge à lèvres, d’hydrater en profondeur en plus de donner de la couleur. C ’est le cas pour la dernière nouveauté présentée par By Terry : le fond de teint Hyaluronic Hydra-foundation. Leur objectif est clair : offrir de la couvrance tout en maintenant un haut niveau d’hydratation. Plus surprenant, c’est dans la composition de plusieurs rouges à lèvres que l’on retrouve l’acide hyaluronique. Chez Charlotte Tillbury avec le Matte Revolution ou chez Guerlain avec le Rouge G, on mise sur l’effet repulpant et lissant de la molécule. Et si vous combinez cet apport d’eau avec un scrub sucré hebdomadaire… vous pourrez également oublier les petites peaux qui se forment parfois sur les lèvres. Blush crème, démaquillants, produits solaires, la liste des possibilités est immense pour l’acide hyaluronique. L’ingrédient va t-il vraiment s’imposer comme le roi de la beauté ? On y croit !

 

 

Je partage

Dernières tendances