vendredi 30 septembre 2022

Veuve Clicquot – 250 ans d’exception

Je partage

Yellow Label & Vintage

L’univers du vin et du champagne regorge de femmes aussi audacieuses que talentueuses. En se plongeant dans l’histoire des grandes Maisons françaises de Champagne, on ne peut que remarquer que ces dernières étaient malheureusement bien souvent veuves très jeunes et que c’est cette condition précaire qui les avait initialement poussées à reprendre les exploitations familiales et ainsi réinventer leur vie. Ce fut le cas de Madame Clicquot, brillante et fervente créatrice de la Maison éponyme qui célèbre cette année avec liesse, ses 250 ans. Suivez-moi pour une plongée au coeur d’une histoire passionnante, sur les traces de celle sans qui le champagne ne serait indubitablement pas ce qu’il est aujourd’hui.

Manoir de Verzy

Cette « grande dame du Champagne », comme elle sera surnommée plus tard, est née Barbe-Nicole Ponsardin en 1777 dans un milieu social aisé aux valeurs morales et traditionnelles importantes. Elle épouse en 1798, François Clicquot d’une famille bourgeoise de Reims et fils de Philippe Clicquot-Muiron qui a fondé en 1772 la Maison de Champagne Clicquot Ponsardin, qui depuis 1775 est la seule autorisée à produire du Champagne rosé. Dès leurs premières années de mariage, François lui transmet tout son savoir et sa passion en matière d’élaboration et de commerce du champagne. Malheureusement, en 1805, François disparait prématurément et la jeune Barbe Nicole Clicquot se retrouve veuve à 27 ans. Volontaire, elle décide de prendre la tête de la fragile entreprise familiale. Elle devient ainsi l’une des premières femmes d’affaires de l’époque et la toute première à diriger une Maison de Champagne. Pour resituer l’époque, à ce moment-là les femmes n’étaient même pas autorisées à ouvrir un compte bancaire ! Imaginez le nombre d’obstacles qu’elle a dû surmonter… Son esprit aiguisé et son sens des affaires font pourtant leurs preuves au fil des années. En effet, depuis la création de la Maison, les Clicquot n’ont eu de cesse que de commercialiser les flacons de la Maison à l’international. “Je veux hisser ma marque au rang numéro 1, de New York à Saint Pétersbourg.” expliquait Madame Clicquot. Avec son audace et son esprit novateur, elle remporte le pari en exportant et en poussant les Champagnes Veuve Clicquot Ponsardin au rang d’excellence célébré à travers le monde.

Veuve Clicquot – cave -©Romain Laprade

Mais Madame Clicquot n’en délaisse pas pour autant la qualité de ses vins, et en fait même l’une de ses obsessions. Dés 1810, elle élabore le tout premier millésime de Champagne. Elle révolutionne également cet univers du Champagne grâce à de nouvelles techniques d’élaboration. On lui doit notamment dés 1814, avec Antoine-Aloys de Muller, le chef de cave, la table de remuage qui permet d’obtenir des vins plus fins en perfectionnant leur clarté et leur effervescence et qui est aujourd’hui l’un des outils essentiels de la production de champagne. En 1818, elle transgresse également la tradition qui consistait à ajouter une préparation à base de baies de sureau pour obtenir le champagne rosé en créant le premier champagne rosé d’assemblage en ajoutant un peu de son vin rouge de Bouzy à son champagne. Le Champagne Rosé tel que nous le connaissons aujourd’hui est né.
En 1877, alors que les bouteilles de vin et de champagne commencent tout juste à être personnalisées grâce à une étiquette (et non plus uniquement grâce à leur bouchon comme jusqu’au début du 19ème siècle) Madame Clicquot fait de nouveau un pari risqué en ornant ses flacons d’une étiquette au coloris inédit.

JE NE BOIS DU CHAMPAGNE QU’À DEUX OCCASIONS :
QUAND JE SUIS AMOUREUSE, ET QUAND JE NE LE SUIS PAS.
COCO CHANEL

L’étiquette « jaune Clicquot » devient ainsi l’une des principales marques de reconnaissance des bouteilles de la Maison et cette couleur est enregistrée officiellement dans le nuancier Pantone des imprimeurs. Pour la petite histoire, l’ancre qui orne ces dernières était le symbole qui avait été choisi par Philippe Clicquot afin d’orner le bouchon des flacons de l’époque. A sa mort, en 1866, Veuve Clicquot produit plus de 750 0000 bouteilles et les exporte aux quatre coins du globe. Son empire lui survit et la Maison Veuve Clicquot fait partie depuis 1987 du Groupe LVMH.

Afin de célébrer comme il se doit ce prestigieux anniversaire, la Maison a imaginé des évènements exceptionnels comme au début du mois de juin, un voyage exclusif à bord du mythique Venice Simplon-Orient-Express au départ de Reims en direction de Venise a été organisé. Ce dernier est un clin d’œil au périple effectué par les toutes premières bouteilles de la Maison exportées à l’international dés 1772. Les chanceux passagers, après avoir dégusté accompagnés du Chef de Caves Didier Mariotti, les cuvées les plus exclusives de la Maison dont La Grande Dame, ont embarqué à bord du train légendaire pour une expérience hors du temps, au cœur de la culture Clicquot. Le voyage s’est délicieusement ponctué de repas imaginés par le chef étoilé Jean Imbert également présent à bord. Le lendemain à leur arrivée à Venise, un bateau les a conduits au Cipriani, du Belmond Hotel Venice, situé sur l’île de la Giudecca où un dîner imaginé par le chef Riccardo Canella les attendait afin d’admirer le coucher du soleil sur la lagune. Une exposition mondiale itinérante baptisée « Solaire Culture » a également été imaginée en collaboration avec la commissaire d’exposition et conservatrice française Camille Morineau et la designer Constance Guisset. Celle-ci était à Tokyo jusqu’au 10 juillet, avant de s’établir à Los Angeles jusqu’en octobre prochain. « L’exposition met en lumière le savoir-faire de la Maison, le parcours de Madame Clicquot, ainsi que les nombreuses œuvres d’art réalisées par des artistes qui ont marqué le 20ème siècle. » explique Jean-Marc Gallot, Président-Directeur-Général de la Maison. Pour l’occasion, une collection de coffrets iconiques a été rééditée. ‘The icons’ reprend ainsi quatre coffrets emblématiques de la Maison réédités dans un format plus responsable puisqu’ils sont réutilisables, sans plastique, et 100% recyclables. On y retrouve l’étui isotherme, la Clicquot Ice Jacket, le Clicquot Fridge, un mini-frigo en collaboration avec SMEG ou encore la Clicquot Ice Box, un pack réutilisable qui se transforme en seau à champagne et la Clicquot Arrow, l’une des pièces les plus emblématiques de la Maison… Autant d’hommages à son histoire et à son patrimoine.

Veuve Clicquot, Publicité, 1934 EVIN

Il ne nous reste plus qu’à souhaiter un très bel anniversaire à cette belle Maison qui fait rayonner l’excellence française à travers le monde depuis près de deux siècles et demi…

Je partage

Article précédentsmart #1 “Light Premium”
Article suivantTrends In Riviera #72

Dernières tendances