lundi 27 septembre 2021

Yacht Club de Monaco

Je partage

« Un Esprit, une Équipe, un Club »
Le prestigieux Yacht Club de Monaco continue d’écrire son histoire, entre traditions, voile sportive, et yachting de demain.

Un vent nouveau souffle sur Port Hercule
Lors de la nomination du nouveau Comité Directeur le 30 mars 2015, S.A.S. le Prince Souverain n’a pas manqué de rappeler la devise du Yacht Club de Monaco dont il est le Président, et de rappeler à chacun le chemin parcouru au cours des six dernières décennies : « Notre Club s’est imposé comme un véritable phare du yachting, non seulement en Méditerranée mais sur le plan international. Je saisis cette opportunité pour remercier toutes les personnes qui s’y sont employées pour cultiver notre philosophie autour de notre art de vivre la mer. Nombreux sont nos atouts, ce nouveau bâtiment nous offre de nouvelles perspectives, et je suis persuadé qu’ensemble nous saurons les mener à bien, autour de notre devise :
« un Esprit, une Équipe, un Club. » Le splendide vaisseau dessiné par Sir Norman Foster est emblématique du développement du Yacht Club de Monaco. Inauguré en 2014, il s’est naturellement imposé comme un nouveau centre de vie dans la Principauté en proposant sur ses cinq niveaux des lieux de rencontre et d’échanges, des espaces destinés à la restauration et à la détente ainsi que des commerces reflétant le luxe et le style de vie propres aux membres et aux invités du Yacht Club de Monaco.

De Tuiga à Malizia
Depuis vingt ans, le 15MJi Tuiga est le vaisseau amiral du Yacht Club de Monaco. Depuis longtemps déjà, S.A.S. Albert II souhaitait que le Club soit doté d’une unité prestigieuse qui témoignerait de la fidelité dont Monaco fait preuve à l’égard du patrimoine maritime et du yachting traditionnel. Cette opportunité s’est présentée en 1995 en découvrant Tuiga dans le port de Cannes, et S.A.S. le Prince Albert a décidé d’en faire l’acquisition. Ce 15MJ, considéré par Éric Tabarly comme l’un des plus beaux Yachts du monde, mené par un équipage composé de membres du YCM, ne manque aucun rendez-vous pour se confronter, souvent victorieusement, aux autres 15MJ. Ce côtre aurique de 28m est aujourd’hui le plus bel ambassadeur maritime du Rocher, et le témoin de l’engagement de la Principauté en faveur du yachting de tradition. Face à l’engouement suscité par Tuiga, le Yacht Club à créé « Spirit of Tuiga », un Club rassemblant et fédérant tous les amoureux du voilier monégasque afin que l’esprit de ce yacht de légende se transmette et se pérénise à travers le temps. La pratique de la voile sportive en Principauté se développe d’année en année, et l’arrivée de Pierre Casighari et de son frère, Vice Présidents du YCM apporte un souffle nouveau. La voile de haut niveau nécessite un long apprentissage, et Pierre Casiraghi s’est depuis quelques années plié aux exigences de ce passage initiatique avec brio. Enchaînant les grandes classiques, Sydney-Hobart, Le Cap-Rio à bord du monocoque Maserati, les victoires à Palermo-Monte-Carlo et à la Giraglia, Pierre Casiraghi a rapidement franchi les étapes pour atteindre le plus haut niveau. Le goût pour la vitesse semble héréditaire, et c’est fort logiquement que ce jeune homme de 28 ans se retrouve aujourd’hui à la barre de Malizia, un GC 32, catamaran à foil requèrant les plus grandes compétences. Les GC32, anti-chambre des AC 45 choisis pour l’America Cup, rassemblent l’élite de la régate, et les résultats de Malizia pour cette première saison confirment le talent de l’équipage monégasque. Après avoir découvert la course au large à bord du monocoque Maserati et la vitesse de haut-vol avec Malizia, Pierre Casighari ne cache pas son impatience d’embarquer à bord du nouveau Maserati, trimaran de 70’(ex Gitana 15) de dernière génération équipé de foils, capable d’atteindre des vitesse phénoménales. La dynamique insuflée par le jeune champion monégasque a gagné l’ensemble du YCM et sa section sportive en particulier. Que ce soit en voile légère ou à bord de quillards de série, les régatiers du Club, jeunes et moins jeunes, bénéficient d’un encadrement professionnel pour découvrir ou se perfectionner tout au long de l’année grâce à la qualité du plan d’eau monégasque. Des conditions météo généralement favorables et un comité de course parfaitement rodé permettent au YCM d’organiser de plus en plus de régates pour diverses séries.

« Faire naviguer le passé pour construire le futur »
« La Belle Classe Tradition » créée en 2005 affirme sa volonté de faire évoluer le Yachting de tradition en fédérant les armateurs autour d’une charte défendant des valeurs essentielles : la préservation du patrimoine et de ses yachts, le respect de l’étiquette navale, la sauvegarde de la mer et de l’environnement. « La Belle Classe » réunit aujourd’hui plus d’une soixantaine d’armateurs de yachts de tradition parmi les plus prestigieux ainsi que des personnalités du monde du yachting. Tous ont affirmé leur attachement aux valeurs de ce label en signant la Charte « La Belle Classe », véritable engagement moral.

« La Belle Classe Superyachts »
Dans la continuité de ses actions menées par la « Belle Classe Tradition », S.A.S. le Prince Albert II a souhaité étendre le champ d’actions de « La Belle Classe » à la Grande plaisance en lançant en juin 2008 « La Belle Classe SuperYachts », label destiné à fédérer tous les acteurs du yachting. Innovation, sauvegarde de l’environnement, respect de l’étiquette navale, tenue de l’équipage et de l’armateur, respect des règles de courtoisie et de solidarité, autant de points rassemblant les membres de « La Belle Classe Superyachts » pour conforter le YCM dans sa place parmi les clubs les plus respectés et les plus influents du monde. Pour ces armateurs, le YCM a lancé en 2011 « La Belle Classe Destinations », label garantissant dans un réseau exclusif de yacht clubs et de marinas une qualité d’infrastructures de services et de sécurité adaptée aux armateurs. À l’occasion du Monaco Yacht Show et dans le cadre de son Captain’s Forum, le YCM a présenté « La Belle Classe Academy », son nouveau centre de formation à destination de ses membres et des professionnels du Yachting. Dédiée aux propriétaires, mais également ouverte aux cadres du Yachting (capitaines, management et autres professionnels…), membres d’équipages ou futurs plaisanciers, cette académie basée dans les locaux du Yacht Club de Monaco dispense des enseignements alternant des modules techniques de navigation et de plaisance, avec une forte composante de « l’Art du Service, Étiquette et Protocole » à bord. Avec « La Belle Classe Academy », le YCM entend favoriser le développement et la promotion des métiers du Yachting. Une volonté de construire l’avenir.

Monaco Solar Boat Challenge
Au cours du mois de Juillet dernier les habitués de Port Hercule ont pu découvrir un spectacle inusité. Le Monaco Solar Boat Challenge organisé par le Yacht Club de Monaco s’inscrit comme un rendez-vous unique au monde puisqu’étant la première course au monde de racers propulsés par l’énergie solaire à se dérouler en pleine mer. Faisant suite à la manche de la World Cup disputée quinze jours plus tôt aux pays Bas, quinze équipages se sont affrontés sur le plan d’eau monégasque. Ces engins capables de dépasser 20 nds grâce au soleil et à des ailes profilées immergées préfigurent le yachting de demain. La volonté du Yacht Club de Monaco est de promouvoir l’énergie solaire auprés du grand public et de rassembler la nouvelle génération d’ingénieurs pour imaginer et construire le motonautisme de demain. Il y a plus d’un siècle, d’autres pionniers venaient déjà à Monaco présenter leurs nouvelles innovations en matière de motorisation sur des canots automobiles. La tradition se perpétue encore aujourd’hui sur les quais et les flots de la Principauté, et le Yacht Club de Monaco peut se targuer d’être un acteur majeur dans cette démarche.

Je partage

Article précédentTrends in Riviera #41
Article suivantHappy Dej

Dernières tendances